AccueilLa uneL’Algérie a importé plus de 2 milliards de dollars d’intrants en 2017

L’Algérie a importé plus de 2 milliards de dollars d’intrants en 2017

- Advertisement -

« La plasturgie en Algérie prend une place de plus en plus prépondérante dans la fabrication des véhicules, puisque plus de 30% des intrants d’un véhicule sont constitués de plastique. L’Algérie a importé au cours de l’année de 2017 plus de 2 milliards de dollars d’intrants, et nous sommes en train de travailler pour une forte mobilisation industrielle et le développement de cette filière », a déclaré ce dimanche M. Kheir-Eddine Medjoubi, secrétaire général du ministère de l’industrie et des mines, à l’ouverture du 5e Salon international des plastiques et des composites pour l’Algérie, le Maghreb et l’Afrique de l’ouest, qui se tient du 11 au 13 mars au Centre international de Conférences.

De son côté, M.Martin Mars, fondateur et PGD de Fairtrade, société co-organisatrice du Salon, a indiqué que «  l’Algérie affiche un taux de croissance le plus élevé par rapport à ses voisins. La consommation du plastique par tête en Algérie a augmenté de 10 kg en 2007 à 23 kg en 2017. La consommation du plastique du pays a augmenté presque triplé au cours de la même période ».

The graduate Fair

Il a rappelé que « comme presque toutes les matières premières sont importées, le marché algérien a un fort potentiel pour les exportateurs de matières premières. Les importations de matières premières plastiques ont augmenté de 13% par an entre 2007 et 2015 », ajoutant «  en 2016, l’Algérie a consacré 1,9 milliards de dollars ».

Il a souligné que «  l’industrie du plastique algérienne a connu la plus forte croissance en Afrique. L’Algérie figure parmi les plus grands importateurs de technologies de plastique en Afrique ». Les grands projets publics, les investissements en infrastructures, la construction, l’énergie et l’agriculture, ont contribué, selon lui, à cette forte croissance.

Concernant l’industrie d’emballage, «  l’Algérie est aussi l’un des grands importateurs en Afrique. Les entreprises algériennes investissent dans l’amélioration de la qualité alimentaire et la présentation des produits dans des emballages », rappelant que «  des centaines d’entreprises sont également créées pour augmenté les capacités. L’Algérie est aussi l’un des trois pays les plus importants du continent africain en matière d’importation des technologies d’impression ».

De son côté, Mme Latifa Turki Liot, présidente de l’Union professionnelle de l’industrie automobile et mécanique (UPIAM), a indiqué que «  la participation de l’UPIAM au salon Plast Alger confirme notre volonté et notre engagement dans l’industrie automobile en Algérie de façon durable, nous favorisons l’émergence et la consolidation d’écosystèmes performants ».

Elle a rappelé que l’Union a déterminé la plasturgie comme un écosystème important pour l’automobile. Le industriels algériens ont toute leur chance aujourd’hui pour faire de cet écosystème une réalité dans ce secteur stratégique tout en tenant compte de l’ensemble de la chaîne de valeur ».

Pour Mme. Belbedjaoui Besma, directrice générale de Platicycle Algérie, «  plus de 12 millions de tonnes de déchets produits en Algérie, 1,7 milliards de bouteilles sont consommées annuellement et 500 milliards de sacs plastiques », ajoutant «  50% de notre plastique est à usage unique ».

Elle a rappelé que «  les acteurs du recyclage des déchets sont confrontés à de multiples défis qui sont le manque de matières premières, difficultés d’accès à cause du marché informel, des prix non compétitifs et un régime juridique peu adapté ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine