HomeénergieLe Tchad, le Congo et la Malaisie sont candidats à l'adhésion à...

Le Tchad, le Congo et la Malaisie sont candidats à l’adhésion à l’OPEP

Deux pays africain et un asiatique souhaitent rejoindre l’OPEP. Il s’agit du Congo, du Tchad et de la Malaisie qui ont demandé à rejoindre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui comprend 13 des plus grands producteurs de pétrole. C’est ce qu’a annoncé ce mercredi le ministre du pétrole de la Guinée équatoriale, M. Gabriel Mbiga Lima, en marge de la ConférenceCERAWeek sur l’énergie qui se tient à Houston, aux Etats-Unis.

Il a indiqué que « des pays importants tels que le Congo, le Tchad et la Malaisie sont intéressés à rejoindre l’organisation », ont rapporté plusieurs médias, ajoutant  « les nouveaux membres de l’organisation aideront la communauté internationale à « voir un nouveau visage pour l’OPEP ».

Le ministre a précisé que « des pays asiatiques, y compris l’Indonésie, ont quitté l’OPEP pour devenir observateurs et maintenant ils veulent y retourner. Les troispaysont envoyé leur demande pour rejoindre l’organisation, et nous les regardons ».

L’OPEP est une organisation mondiale fondée à Bagdad en 1960 et dont le siège se trouve à Vienne, qui regroupe 13 pays exportateurs de pétrole: les États membres détiennent 40% de la production mondiale et 70% des réserves de pétrole.

Interrogé sur la proposition du Venezuela pour étendre l’accord de réduction, le ministre a déclaré que  « l’OPEP en général soutient la proposition du Venezuela d’étendre le travail de l’OPEP et non-OPEP pour cinq années supplémentaires ».

A ce propos, le Secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, s’est rendu en février dernier,  à Caracas, où il a rencontré le ministre vénézuélien du Pétrole Manuel Quevedo et le président Nicolas Maduro. Le dirigeant vénézuélien a proposé que le Comité de suivi conjoint OPEP-non-OPEP opère pour au moins cinq années supplémentaires.

Gabriel Mbaga Obiang Lima a indiqué  que « la Guinée équatoriale pourrait accepter de prolonger la production de pétrole brut après 2018 si l’Organisation des pays exportateurs de pétrole prend cette décision ».

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine