Le pétrole reste stable soutenu par les livraisons limitées de l’Arabie Saoudite

réserves de pétrole

«Les prix du pétrole se sont stabilisés ce lundi après avoir atteint leur plus haut niveau en près de trois semaines, soutenus par les commentaires du principal pays exportateur de pétrole, l’Arabie saoudite, qui continuerait à limiter les livraisons »,  a rapporté l’agence Reuters.

En effet, le baril  du Brent, référence européenne, valait  à 08H04 GMT 67,28 dollars après avoir grimpé de près de 4% la semaine dernière. Le baril de Light SweetCrude, référence américaine, pour livraison en avril était en hausse de 4 cents à 63,59 dollars le baril après une hausse de 3% la semaine dernière. Les deux références ont atteint leur plus haut niveau depuis le 7 février.

« Les prix ont été soutenus après que le ministre saoudien du Pétrole, Khalid al-Falih, ait déclaré samedi que « la production de brut du pays en janvier-mars serait bien inférieure aux limites de production, avec des exportations inférieures à 7 millions de barils par jour », selon la même source.

« L’Arabie saoudite espère que l’OPEP et ses alliés seront en mesure d’assouplir les restrictions de production l’année prochaine et de créer un cadre permanent pour stabiliser les marchés pétroliers après la fin de l’accord de réduction des stocks cette année », a-t-il ajouté.

Le ministre saoudien a précisé que « une étude est en cours et une fois que nous saurons exactement ce que l’équilibre du marché impliquera, nous annoncerons quelle est la prochaine étape. La prochaine étape pourrait être l’assouplissement des contraintes de production », poursuivant « mon estimation est que cela arrivera en 2019. Mais nous ne savons pas quand et nous ne savons pas comment ».

La société américaine Baker Hughes a indiqué que «les compagnies pétrolières américaines ont ajouté la semaine dernière une plate-forme pétrolière, la cinquième augmentation hebdomadaire consécutive, portant le total à 799, le niveau le plus élevé depuis avril 2015 ».

Par ailleurs, la compagnie pétrolière nationale de Libye a annoncé samedi qu’elle avait déclaré un cas de force majeure sur le champ pétrolifère El-Feel, d’une capacité de 70.000 barils / jour, suite à une protestation de la part des gardes.

Bessa, Résidence la Pinède