Le japonais INPEX obtient une concession offshore aux EAU pour 600 millions de dollars

Inpex Corp

« Le groupe pétrolier japonais, Inpex Corp. a prolongé les droits de développement pour les champs pétroliers offshore à Abu Dhabi qui cherche à remplacer une concession expirant le mois prochain », a rapporté ce lundi l’agence Bloomberg.

« La compagnie nationale pétrolière d’Abu Dhabi,Andoc, a attribué à l’Inpex une participation de 10% dans le champ pétrolifère offshore de LowerZakum en échange d’un paiement de 600 millions de dollars. Le contrat de 40 ans débutera le 9 mars», selon la même source.

Le directeur général d’Inpex, Hiroshi Fujii, a déclaré à Tokyo, que «nous participons à ce projet depuis 45 ans », selon la même source, ajoutant «le champ a d’énormes réserves et de production avec des coûts de production très bas », sans fournir plus de détails.

Le producteur japonais a également obtenu une prolongation des concessions Satah et Umm Al Dalkh pour une durée de 25 ans. Le groupe japonais maintiendra sa participation de 40% dans la concession de Satah et portera sa participation dans Umm Al Dalkh de 40% à 12%.

Le Japon est le premier acheteur de pétrole d’Abu Dhabi, suivi de l’Inde. En effet, les EAU fournissent au Japon 25% de ses importations de pétrole brut.

Par ailleurs, « la raffinerie espagnole Cia Espanola de Petroleos SA a payé 1,5 milliard de dollars pour une participation de 20% dans les champs Sateh Al Razboot et Umm Lulu dans un accord annoncé le 18 février », a précisé l’agence Bloomberg, ajoutant  « un groupe d’entreprises indiennes a payé 600 millions de dollars pour 10% du champs pétrolier LowerZakum qui est le plus grand des champs pour lesquels Abu Dhabi offre des droits de partenariat, avec une capacité de production cible d’environ 450.000 barils par jour ».

MDI Alger

Les pays riches en pétrole du Moyen-Orient se tournent de plus en plus vers l’Asie, leur plus grand marché, pour obtenir des fonds destinés à construire des infrastructures énergétiques et pour saisir les opportunités de tirer parti de la demande croissante.

Bessa, Résidence la Pinède