Le pétrole mis sous pression par les exportations US

baisse des prix du pétrole

Les prix du pétrole ont fléchi ce vendredi, les inquiétudes des investisseurs à l’égard des exportations de pétrole brut aux États-Unis l’emportant sur une baisse inattendue des stocks de pétrole du plus grand consommateur de carburant au monde », a indiqué ce vendredi l’agence Reuters.

En effet,  les cours du brent de la Mer du Nord valaient ce matin vers 07H50 GMT 66,37 dollars, en baisse de 2 cents, et les cours du « light sweetcrude » (WTI), coté sur le marché new yorkais, valaient 62,74 dollars, en baisse de 3 cents.

Les baisses de ce vendredi ont suivi les gains de la veille lorsque l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) a annoncé que « les stocks de brut américain avaient diminué de 1,6 million de barils au cours de la semaine du 16 février à 420,48 millions de barils malgré un ralentissement saisonnier de demande observé à la fin de la saison hivernale dans l’hémisphère nord », a souligné la même source.

La réduction des stocks américains soutenait les prix du brut, alors que les faibles importations américaines et la poussée des exportations pesaient sur le prix du brut.

En effet, selon les données de l’EIA, « les exportations de pétrole brut des États-Unis ont grimpé à un peu plus de 2 millions de barils par jour la semaine dernière, près d’un record de 2,1 millions de tonnes en octobre. Cela a permis de ramener les importations nettes à moins de 5 millions de barils/jour, le niveau le plus bas depuis 2001, date à laquelle l’agence américaine à commencer à enregistrer ses données.

Par ailleurs, la CNPC, compagnie pétrolière chinoise, à annoncé ce vendredi qu’elle « vise à augmenter sa production annuelle de pétrole brut dans la région du Moyen-Orient de 10,8 millions de tonnes à partir de ses principales opérations à Abu Dhabi, en Irak et en Iran ».

La CNPC a indiqué « qu’en janvier, les activités de la CNPC au Moyen-Orient ont atteint 4,07 millions de barils de pétrole, sans donner plus de détails ».

MDI Alger

Pour rappel, la société pétrolière chinoise est engagée dans trois projets pétroliers qui, une fois achevés, « ils ajouteront une capacité de production annuelle de 10,8 millions de tonnes par an, soit environ 216.000 barils/jour », selon la même source.

Bessa, Résidence la Pinède