Algérie-France : Ratification de l’accord relatif aux échanges des jeunes actifs

registre de commerce

Un décret présidentiel portant ratification de l’accord entre le Gouvernement algérien et la France relatif aux échanges des jeunes actifs, signé à Paris, le 26 octobre 2015, a été publié ce jeudi 22 février 2018 dans le journal officiel.

En effet, selon le texte «les dispositions du présent accord sont applicables aux jeunes actifs algériens ou français âgés de plus de 18 ans et de moins de 35 ans entrant dans la vie active ou ayant une expérience professionnelle et qui se rendent sur le territoire de l’autre Etat pour approfondir leur connaissance et leur compréhension de cet Etat et de sa langue, ainsi que pour améliorer leurs perspectives de carrière grâce à une expérience professionnelle dans l’autre Etat sans que leur soit opposée la situation de l’emploi (…)».

L’accord concerne les jeunes appartenant aux catégories citées dans le décret, à s’avoir «jeunes temporairement recrutés dans le respect des procédures de recrutement prévues à cet effet et rémunérés par une entreprise ou une institution établies sur le territoire de l’Etat d’accueil, en partenariat avec un employeur de leur Etat».

Il s’applique aussi sur «les jeunes effectuant, sur la base d’une indemnité, une mission ou un détachement auprès d’implantations, de représentations dans l’Etat d’accueil ou d’entreprises de l’un des deux États».

S’agissant de la durée  autorisée de l’emploi dans l’État d’accueil, selon le texte «elle est comprise entre six et douze mois. Elle peut éventuellement faire l’objet d’une ou plusieurs prolongations, la durée totale du séjour ne pouvant excéder 24 mois».

MDI Alger

Le même texte précise que «le nombre de jeunes actifs admis dans chacun des deux États en vertu des dispositions du présent accord ne doit pas dépasser 200 par an», en ajoutant que «les parties adoptent, séparément ou conjointement, toute mesure visant à assurer l’effectivité du retour du jeune actif dans son État».

Bessa, Résidence la Pinède