Sonatrach : Plan de recrutement de 12 000 travailleurs en cinq ans dont 3000 prévus en 2018

12 000 postes d’emplois

La compagnie pétrolière nationale Sonatrach prévoit dans son plan de recrutement 12 000 postes d’emplois sur les cinq prochaines années, et rien que pour l’année 2018 en cours, 3000 postes d’emplois seront ouverts dans toutes les catégories.

En effet, selon le Directeur des ressources humaines (DRH) de la Sonatrach, Kamel Brouri l’invité ce jeudi matin de la chaîne 3 de la radio nationale, «Sonatrach prévoit de recruter, encore, 12.000 travailleurs dans les 5 prochaines années, toutes activités et toutes catégories socioprofessionnelles confondues, annonce M. Brouri. Pour 2018, il y aura un peu plus de 3.000 recrutements».

Interrogé sur la place des citoyens du sud dans ce plan de recrutement, le DRH de la Sonatrach a affirmé que «à compétences égales, c’est le candidat du sud qui est priorisé». A ce propos, il faut rappeler que, les citoyens des wilayas du sud ont dénoncé maintes fois la discrimination dans les recrutements et le favoritisme pour les citoyens du nord.

Quant aux profils recherchés par Sonatrach, ils concernent surtout, selon Brouri«ceux liés aux activités de forage, d’exploitation et du process», en affirmant que «des besoins fondamentaux pour assurer l’exploitation des installations de Sonatrach et les maintenir au top de la technologie ».

Selon le même responsable, pour que les nouvelles recrues soient opérationnelles au moment de leur recrutement, «Sonatrach construit des passerelles avec des universités pour «orienter leurs formations à nos besoins réelles». «Cette mission est confiée à l’Institut Algérien du Pétrole (IAP) qui a été chargé de se rapprocher des universités et de discuter avec elles des modalités pratiques», a ajouté Brouri.

Toutefois, ce plan de recrutement, s’explique par les départs massifs à la retraite des travailleurs de la Sonatrach durant ces dernières années qui a perdu près de la moitié de ses travailleurs. Selon M. Brouri «l’entreprise Sonatrach a enregistré plus de 23.000 départs en retraite depuis 2008». «C’est pratiquement la moitié des effectifs de la compagnie qui a été perdu ».

MDI Alger

Brouri a précisé que, rien que pour les cinq dernières années, «la compagnie  a enregistré 15.000 départs en retraite». Et d’ajouter que «Sonatrach a pu recruter, jusque-là, 8.000 travailleurs, mais, ce n’est qu’une partie du déficit qui a été résorbé». «60% des personnes recrutés sont affectés dans les installations du sud du pays».

Bessa, Résidence la Pinède