L’Entrée en capital de MACIR VIE dans 04 startups algériennes

Berrah Adnane

Je suis très fier d’annoncer l’ouverture de négociations d’entrée dans le capital de 04 startups algériennes.

En effet nous croyons fermement à l’apport des nouvelles technologies dans notre économie en général et sur le marché des assurances dommages et vie en particulier, pour ce faire nous sommes déterminés à intervenir en tant qu’opérateur majeur dans ce domaine.

Les 04 sociétés en question sont :

  • La marque Nkheyar dont le lien est http://nkheyar.com qui est un comparateur de forfaits mobiles et bientôt d’assurances sur le
  • La société MAMS BROS entreprise spécialisée dans le e-commerce via sa plateforme Batolis accessible : https://batolis.com
  • La marque Nbatou représentée par la société TURING INNOVATION TECHNOLOGY qui offre des solutions d’hébergements chez l’habitant en Algérie, adresse web : http://nbatou.com
  • La société LCS propriétaire de com, site internet de réservation de salles des fêtes

Notre mode opératoire est de « pitcher » les startups déjà établies ou qui auraient déjà une idée concrète avec un travail de développement déjà mis en ligne. À partir de là, nous étudions ensemble leur business plan et apportons tous les correctifs nécessaires et enfin nous prenons la décision ou pas de les accompagner dans leur développement.

Ainsi, nous sommes une sorte de « business Angel » à notre modeste niveau car nous avons bien compris la problématique de ces start-ups en devenir, elles n’ont aucune possibilité de souscrire à des prêts, aucun moyen d’avoir un point d’appui et les jeunes propriétaires ont usé toutes leurs économies et/ou ont des difficultés pour rembourser les dettes qu’ils ont contracté généralement auprès de la famille ou amis, et c’est justement là que nous intervenons car lorsque vous voyez que des jeunes s’endettent auprès de leurs amis ou de leurs familles vous comprenez rapidement qu’ils croient fermement en leurs projets , c’est la première brique qui vous incitent à investir , ce sont des jeunes qui y croient et qui s’investissent pleinement dans l’aventure entrepreneuriale pour moi c’est la base qui me fait sentir que ces jeunes prennent pleinement conscience des défis qui les attendent, ce ne sont pas des aventuriers et rien que pour ça je leur voue un immense respect et m’intéresse à leurs projets pour prendre le lead sur ce qui, je le pense honnêtement, deviendra une section importante de notre économie hors hydrocarbures à savoir l’économie numérique.

Enfin, j’invite tous les hommes d’Affaires Algériens à orienter une partie de leurs investissements vers les jeunes startuppers car c’est à mon avis là où les effets de leviers vont être les plus importants en Algérie pour les 20 ans à venir.

Permettez-moi de vous donner une image très clair du potentiel, en effet lorsque j’ai pris la décision d’accompagner les 04 startups cités précédemment une image est venue directement dans mon esprit, celle de l’époque d’Apple dans son garage autrement dit à ses débuts et l’écosystème numérique Algérien c’est ça ! Je suis convaincu que les plus grosses fortunes algériennes et les plus grandes sociétés algériennes dans les 20 ans à venir seront justement ces startups que nous finançons aujourd’hui.

Pourquoi j’en suis convaincu ? Pour la simple et unique raison que l’Algérie ne peut évidemment et naturellement pas rester en marge du progrès qui repose sur l’économie numérique.

Nous devons aller de l’avant, nous ne devons plus attendre. Je pense qu’en Algérie et à travers ces startups nous avons une opportunité historique de devenir une plateforme majeur dans le bassin méditerranéen, au Maghreb et en Afrique, maintenant en ce qui concerne la possibilité d’offrir les services de ces startups à des sociétés européennes il y’a énormément de vecteurs qui font que sur internet ces petites startups deviennent de véritables multinationales car leurs coûts d’acquisition sont très faibles comparativement à d’autres marchés , c’est ça la clef , nous sommes moins chers que beaucoup d’autres pays et nos réalisations n’ont strictement rien à envier aux autres, je sais qu’il y’a un génie algérien qui ne demande qu’à être exporté depuis l’Algérie autrement dit nous voulons produire en Algérie , vivre en Algérie et rayonner partout où les opportunités sont à prendre.

MDI Alger

Ce projet est appelé à s’élargir à tous les acteurs de la place financière algérienne, j’en ai discuté avec le Directeur Général de la Bourse Algérienne Mr Yazid BENMOUHOUB afin qu’à terme, ces startups étant arrivé à maturité et pour passer à une phase beaucoup plus active, nous puissions faire de telle sorte qu’elle entre en bloc au niveau de la bourse algérienne et de lever les fonds nécessaires leur permettant de devenir de véritables sociétés par actions et ainsi dynamiser la bourse au sein de notre pays ce qui génèrera une chaine de valeurs exponentielle, Mr BENMOUHOUB y a vu l’opportunité et est prêt à se joindre à nous lorsque la demande lui en sera faite.

Bessa, Résidence la Pinède