Abdelhak Lamiri, expert en économie : « Tant que le nouveau système de protection n’est pas au point il ne faut pas lever le système des subventions »

TVA sur les véhicules montés localement

Dans cet entretien, l’expert en économie, M.Lamiri réagit aux dernières informations concernant le système de subvention. D’abord il commente les déclarations du ministre du commerce qui parle de révision du système en question. M.Lamiri suggère d’aller vers des subventions directes pour les plus pauvres et laisser les prix jouer librement leur rôle d’affectation des ressources. Concernant l’endettement extérieur, dont l’idée a été relancée récemment par le ministre des finances, M.Lamiri estime qu’il est très dangereux de s’endetter au niveau international à l’heure actuelle.

Ooredoo switch

Algérie-Eco : Le ministre du Commerce parle de la révision du système de subvention, d’abord qu’en pensez-vous de cette décision?

Tous les experts nationaux et internationaux pensent que les systèmes de subventions généralisées sont injustes et inefficaces. Il faut donc aller vers des subventions directes pour les plus pauvres et laisser les prix jouer librement leur rôle d’affectation des ressources. Mais le problème dans notre pays réside dans le système d’information national qui n’est pas encore capable d’identifier les citoyens les plus nécessiteux. Cela fait des années que l’on parle de le mettre en place. Pourtant on a eu une expérience au début des années quatre vingt dix (le fameux filet social) qui pourrait être une base pour l’élaboration d’un système meilleur. Il faut réviser la politique des subventions mais préparer les conditions de réussite en amont.

Ensuite le ministre des finances a déclaré que l’Etat va supprimer les subventions de l’essence dès 2019, quel commentaire faites-vous dans ce sens?

Éliminer tout de suite les subventions de l’énergie en 2019 alors que le nouveau système de protection sociale n’est pas au point serait une erreur. Nous sommes entrain de lever les subventions mais graduellement. En l’absence du nouveau système de prise en charge c’est ce qu’il faut continuer à faire. Beaucoup de citoyens commencent à sentir profondément les effets de la crise. Il faut accélérer plutôt les nouveaux dispositifs.

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia et le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales ont tout deux par la suite écarté l’idée de la suppression des subventions de l’Etat. Quel commentaire faites aussi à cet effet?

Les experts sont d’accord pour dire que tant que le nouveau système de protection n’est pas au point il ne faut pas lever le système des subventions. Il faut protéger d’abord les plus vulnérables et procéder par la suite aux ajustements des prix nécessaires, mais pas avant. Pour le moment on n’est donc pas prêt de lever toutes les subventions.

Le ministre des finances a également relancé l’idée du recours à l’endettement externe, qu’en pensez-vous?

KIA RIO

L’idée du recours à l’endettement externe est très dangereuse. Le recours au financement banque central est de loin meilleur malgré ses nombreux inconvénients. Il vaut mieux imposer la rigueur et l’efficacité qu’habituer nos institutions et nos citoyens à la facilité. L’endettement extérieur donne des résultats si on avait des institutions et des entreprises de classe mondiale capables d’utiliser ces ressources pour exporter et rembourser. Nous sommes loin de cette configuration. C’est donc très dangereux de s’endetter au niveau international à l’heure actuelle.

EFTG