Subventions : Raouya corrige ses déclarations

financement non conventionnel

Après ses déclarations à Dubai concernant la levée des subventions sur les produits de première nécessité, qui ont suscité une grande critique au niveau national le ministre des finances, Abderahmane Raouya, a fait marche arrière aujourd’hui en indiquant que le gouvernement maintiendra les transferts sociaux, mais avec de nouvelles méthodes.

En répondant aux questions des députes au niveau de l’APN, sur le projet de loi portant règlement budgétaire pour l’année 2015, Raouya a indiqué que les subventions seront maintenues, mais le gouvernement «est entrain de réfléchir à d’autres méthodes de subventions»,  où d’autres procédés verront le jour concernant leurs manière d’affectations. Autrement, dit, le gouvernement procédera à la méthode de ciblage pour les classes défavorisées. Par ailleurs, le ministre a évité de faire des déclarations en marge de la séance des débats au sein de la plénière

Le vendredi dernier, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a nié toute possibilité que l’Etat abandonnera ses subventions, notamment pour les produits de premières nécessités, tel que le sucre, le pain, ou l’huile, taclant sévèrement son ministre des finances.  

GMI BS

Toutefois, le ministre des finances, a indiqué que selon la mise en place du fichier national de la fraude fiscal, 120 000 cas ont été recensé et sont traduits devant la justice. Sans donné de précision sur la nature d’activité des gens inculpé dans ces affaires d’évasion fiscale. Pour précisions, le vote sur le projet de loi de règlement budgétaire sera le mardi prochain, lors d’une séance plénière à l’APN.

Bessa, Résidence la Pinède