Interdiction d’importation : l’Algérie à économisé 2,4 Mds de dollars en 2017

Les mesures de restrictions des importations durant l’année précédente ont permet à l’Algérie d’économiser l’équivalent de 2,4 milliards de dollars en 2017 a indiqué aujourd’hui le ministre du commerce Mohamed Benmeradi.

Répondant aux question des sénateur lors d’une séance plénière au Conseil de la Nation, sur des mesures d’importations, le Benmeradi a indiqué qu’après avoir économiser en 2016, 3 milliards de dollars en imposant des licences d’importations aux trois produits véhicule, ciment et fer à béton, nous avons réussi en 2014, a réduire la facture de nos importation de 2,4milliards de dollars.

Toutefois, le ministre a souligné que ce résultat est réalisé grâce à la mise en place d’un dispositif d’assainissement du commerce extérieur, a l’instar des licences d’importations à l’interdiction d’une liste de plus de 850 produits interdits à l’importation aussi. A ce propos, Benmeradi a indiqué qu’une commission interministérielle qui est installé pour le suivi de cette opération  risque de revoir à la hausse cette liste selon les données du marché. Pour certains, cette liste est appelée à s’élargir, mais aucun détail , n’ a été donné sur les produits qui seront retenus à l’interdiction, et ceux qui sortiront de cette mesure

Benmeradi qui répondait sur une question qui concerne la protection du verre décoré qu’il n’est plus produit par l’entreprise Africa Verre à cause de la concurrence des produits importés à hauteur de 12 000 tonnes par an, a indiqué que ses service se pencheront sur cette affaire d’une manière sérieuse. Dans ce sens, il a appelé les responsable cette société à se « rapprocher de son département afin de négocier  avec la commission la possibilité d’interdire l’importation de ce produit.

MDI School