Grèves, réforme du système des subventions, discours contradictoires des Ministres…Que dira Ouyahia ?

homme des situations difficiles

Face aux sujets brûlants de l’actualité de ces derniers jours, à savoir l’ébullition du front social, la réforme du système des subventions, les contradictions dans les déclarations des membres du Gouvernement…etc, seront en somme les questions sur lesquelles devrait s’exprimer Ahmed Ouyahia SG du RND, qui enfilera certainement sa casquette de Premier Ministre ce vendredi 16 février 2018 à Biskra, à l’occasion du 21ème anniversaire de la création du parti  qu’il dirige.

A noter que, ces derniers jours, Ahmed Ouyahia SG du RND et Premier Ministre en même temps, est inscrit aux abonnés absents en n’ayant soufflé aucun mot au vu de tout ce qui se passe sur la scène sociale en ce moment.

Ouyahia en tant que SG du RND positionnera à cette occasion son parti quant à la montée de la protestation sociale et appellera certainement à privilégier la voie du dialogue pour trouver des solutions à cette situation qui vire de jour en jour, au pourrissement.

Un sujet chaud sur lequel il reviendra également sous sa casquette  de Premier Ministre, du moment que la montée de la tension sociale, qui dure depuis déjà quelques mois et qui reste sans solution, à savoir, les grèvesdes médecins résidents, les paramédicaux, des enseignants, des commerçants, protestation des vétérans de l’armée, paralysant de facto plusieurs secteurs dits névralgiques touchant directement à la vie socio-économique du citoyen la rendant un peu plus difficile, tels que la santé, l’éducation…etc.

Et pour rappel, toutes les négociations ayant eu lieu jusqu’à aujourd’hui, entre les autorités (Ministère de l’Education et Ministère de la Santé) et les grévistes (médecins résidents et les syndicats des enseignants de l’éducation), se sont soldées par des échecs.

L’autre question brûlante sur laquelle devrait s’exprimer Ouyahia, est sans doute la question de la réforme du système des subventions, sur lequel deux membres de l’exécutif se sont déjà contredit en l’espace d’une semaine, notamment le Ministre des Finances Abderrahmane Raouyaqui a annoncé samedi depuis Dubaï que le Gouvernement va réduire les subventions du carburant en 2019 et réduire les subventions d’autres produits en 2020. Une annonce à laquelle le Ministre de l’intérieur a répondu mardi en déclarant que «l’Etat n’abandonnera la subvention du pouvoir d’achat des citoyens sur instruction du Président de la République».

En outre, Ouyahia est également attendu sur plusieurs autres sujets, notamment, la liste des produits interdits à l’importation qui sera élargie selon les déclarations du Ministre du Commerce Mohamed Benmerradi de ce jeudi. Il y a également la liste finale des opérateurs autorisés à monter des véhicules en Algérie dont les premiers éléments d’information parlent de 40 usines d’assemblage de voitures qui ont été retenu.

Cependant, la question qui se pose est : quelles seront les réponses d’Ouyahia en tant que Premier Ministre à toutes ces questions qui ont mis à nu l’incapacité de l’Etat à trouver des solutions réelles, surtout en cette période de vaches maigres ?

MDI Alger