L’Arabie saoudite va limiter les exportations de pétrole en Mars

exportations de pétrole en mars

« L’Arabie saoudite restreindra ses exportations de pétrole en mars, malgré la baisse des besoins intérieurs en pétrole brut, alors que les dirigeants de l’OPEP s’efforcent d’éliminer complètement la surabondance de pétrole et de lutter contre un nouveau cycle de baisse des prix du pétrole », a rapporté l’agence Reuters.

A cet égard, le Royaume conservera ses exportations de brut en dessous de 7 millions de barils par jour en mars, en dépit de la fermeture pourraison de maintenance de la raffinerie SAMREF de 400 000 barils / jour, a indiqué le ministère saoudien de l’Energie, M. Khaled El Falih.

Petroser

L’OPEP et  les autres producteurs, y compris la Russie, ont réduit leur production pour éliminer une surabondance de l’offre de pétrole. Le pacte a débuté il y a un an et a été prolongé jusqu’à la fin de 2018.

La baisse a fait grimper les prix du pétrole, qui ont atteint 71 dollars le baril pour la première fois depuis 2014. Mais le prix de l’or noir a depuis baissé, atteignant cette semaine son plus bas niveau de 2018, en raison de la hausse de la production américaine.

Malgré une baisse des prix, le ministre saoudien de l’Energie, reste optimiste, affirmant mercredi qu’« il était certain que la coopération entre l’OPEP et ses alliés non-OPEP continuerait à stabiliser le marché », selon la même source.

« Je suis confiant que notre haut degré de coopération et de coordination continuera et apportera les résultats escomptés », a-t-il déclaré, lors d’une conférence sur  l’industrie en présence du ministre russe de l’énergie Alexander Novak et du secrétaire général de l’OPEP, Mohammad Barkindo.

Selon les chiffres de l’OPEP et d’autres analystes, l’OPEP a réalisé plus de 100% des baisses de production annoncées par les membres, en partie grâce à une chute involontaire au Venezuela, où la production chute en pleine crise économique.

Le ministère saoudien de l’Energie a déclaré que « la production de la compagnie pétrolière publique Aramco en mars sera inférieure de 100.000 barils / jour, par rapport  aux niveaux du mois de  février », selon la même source. Cela laisse entendre que l’Arabie saoudite continuera à pomper moins que son objectif de l’OPEP.

Le ministre russe de l’énergie, M. Alexander Novak a rencontré ce mercredi le roi saoudien Salman dans son palais afin de discuter des efforts des producteurs pour rééquilibrer le marché et réduire les stocks excédentaires, a rapporté l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Pour rappel, M. Alexander Novak avait déclaré hier que  « les stocks de pétrole avaient diminué malgré la hausse de la production américaine ».

2SPRO