Exxon Mobil prévoit une baisse de la demande mondiale de pétrole d’ici à 2040

Exxon Mobil Corp a annoncé hier qu’elle s’attendait à une forte baisse de la demande mondiale de pétrole d’ici 2040 si les réglementations visant à limiter l’impact des émissions de gaz à effet de serre sur le climat étaient pleinement mises en œuvre, a rapport l’agence Reuters.

Et d’ajouter, « dans ce scénario, Exxon Mobil prévoit une chute de la consommation mondiale de pétrole de 0,4% par an jusqu’en 2040 pour atteindre environ 78 millions de barils par jour. C’est environ 25% en dessous des niveaux actuels, estimés à 98 millions de baril/jour par l’Agence américaine sur l’énergie (EIA) ».

Ces conclusions contenues dans un rapport interviennent après que les actionnaires d’Exxon ont soutenu une résolution sur l’impact climatique l’année dernière et le conseil d’administration d’Exxon a approuvé un plan pour analyser les effets.

Selon Exxon, la demande d’électricité générée par les panneaux solaires, les éoliennes et d’autres sources renouvelables devrait augmenter de 4,5% par an jusqu’en 2040, selon ce scénario.

 

Les bénéfices d’Exxon Mobil en hausse de près de 12 milliards de dollars en 2017

ExxonMobil a enregistré un bénéfice de 19,7 milliards de dollars en 2017, en hausse de près de 12 milliards de dollars par rapport à 2016, même si sa production d’équivalent pétrole a diminué d’environ 68 000 b/ j, soit environ 3% par rapport à 2016, a rapport hier le site spécialisé Platts.

 Et d’ajouter « la production américaine d’ExxonMobil s’établissait en moyenne à près de 2,94 millions de barils / j en 2017, contre près de 3,08 millions de barils / j en 2016, selon les résultats du quatrième trimestre. Globalement, la production de l’entreprise est passée de plus de 4,05 millions de bep / j en 2016 à environ 3,99 millions de barils / j en 2017. La production au quatrième trimestre de 2017 était en moyenne de 3,99 millions barils / j, contre 4,12 millions barils / j ».
ExxonMobil a annoncé en début d’année son intention de tripler sa production journalière dans le Bassin permien aux Etats-Unis à 600 000 barils / j d’ici 2025.

Jeff  Woodbury, Vice-président d’Exxon Mobil, a indiqué que « la société devrait investir 2 milliards de dollars dans l’infrastructure intermédiaire, y compris l’agrandissement d’un terminal à Wink, au Texas », selon la même source.  « La société prévoit dépenser environ 24 milliards de dollars en dépenses d’investissement et d’exploration en 2018, soit environ 1 milliard de dollars de plus qu’en 2017.

Elle prévoit de présenter ses prévisions de production pour l’année prochaine », selon le site Platts, ajoutant « ExxonMobil a déclaré un bénéfice de 8,4 milliards de dollars au quatrième trimestre, en hausse par rapport à 1,7 milliard de dollars au quatrième trimestre de 2016 ».

MDI Alger

Pour rappel, la capacité global de raffinage de la société était de 4,2 millions barils / j au quatrième trimestre de 2017, contre 4,37 millions barils / j à la même période de  2016. La capacité moyenne des raffineries américaines était  de 1,51 million barils / j en 2017, contre 1,59 million barils / j en 2016, selon la même source.

Bessa, Résidence la Pinède