L’ambassadeur du Japon qualifie la région Moyen-orient et Afrique du nord, de « stratégiquement importante »

Japon

La région du Moyen-orient et de l’Afrique du nord est « stratégiquement importante » pour le Japon, a déclaré mercredi à Alger l’Ambassadeur du Japon, Masaya Fujiwara, tout en exprimant sa volonté de voir davantage de sociétés japonaises s’installer en Algérie.

« La région du Moyen-orient et de l’Afrique du nord est stratégiquement importante » pour le Japon, a assuré M. Fujiwara lors d’une conférence intitulée: « Le Japon sous l’administration de (Premier ministre) Shinzo Abe et les relations Algéro-japonaises », tenue à la faculté des sciences politiques et des relations internationales de l’université d’Alger 3.

« Le Japon, en tant que pays ami historique de la région, contribue dans le domaine des aides humanitaires, et aux aides de développement pour stabiliser la région à long terme », a-t-il ajouté.

Le Japon, a-t-il poursuivi, a « entamé deux stratégies, une pour la région Indo-pacifique, libre, ouverte et prospère », présentée par Shinzo Abe « en vue de créer la dynamique en reliant deux continents, l’Asie en croissance accélérée avec l’Afrique dotée d’énormes potentialités ».

« Le Japon travaille pour connecter l’Asie et l’Afrique (dont l’Algérie) afin de réaliser cette dynamique notamment à travers des aides au développement des infrastructures », a-t-il soutenu.

La deuxième initiative ou stratégie, selon l’Ambassadeur, concerne le conflit « Palestino-israélien », « qui constitue une racine d’instabilité de la région et qui reste encore sans solution », ajoutant qu’il s’agit de « réaliser le concept du couloir pour la paix et la prospérité qui promeut l’indépendance économique de la Palestine ».

Concernant le volet économique, « le Japon a vécu une stagnation économique depuis une vingtaine d’années, mais le processus de sortie d’une déflation et de rétablissement de l’économie a été entamé », souligne M. Fujiwara. « L’économie japonaise commence à reprendre un cycle positif », s’est-t-il félicité.

Le Premier ministre japonais a adopté en juin de l’année dernière une stratégie de croissance intitulée: « La stratégie d’investissement au futur2017 – Réforme vers la réalisation de la société 5.0 » en vue d’élever le BIP nominal.

Pour cela, le Japon vise à « élever essentiellement la productivité, en incitant la demande potentielle de la société et en créant un nouveau marché de croissance ».

Dans ce sens l’ambassadeur a exprimé la volonté de voir davantage de sociétés japonaises s’installer en Algérie.

Il a souligné que le tourisme est l’une des priorités pour la stratégie de croissance menée par Shinzo Abe, alors que le Japon est actuellement le 16 éme pays visité par les touristes dans le monde, rappelant que l’Algérie est aussi en train de développer ce domaine.

S’agissant de la diplomatie et de la sécurité nationale, le gouvernement japonais « tient à jouer un rôle important pour la paix et la prospérité de la communauté internationale, sous le principe de la contribution proactive à la paix, en créant le conseil de la sécurité nationale pour suivre la stratégie sécuritaire de l’Etat », a indiqué l’Ambassadeur.

Enfin il a noté que les relations diplomatiques entre l’Algérie et le Japon ont marqué leur 55 éme anniversaire l’année dernière. Il a rappelé que le son pays a été parmi les premiers Etats à reconnaitre l’indépendance de l’Algérie.

Il a rappelé qu’il « existe aussi des solidarités entre les victimes de bombes nucléaires à Hiroshima et Nagasaki et les victimes des essais nucléaires français en Algérie ».

MDI School