HomeActualitéNationalANGEM : Plus de 820.000 personnes ont bénéficié de microcrédits

ANGEM : Plus de 820.000 personnes ont bénéficié de microcrédits

L’Agence nationale de gestion de microcrédits (ANGEM) révèle, dans son dernier bilan qu’elle vient de rendre public, que près de 827 161 personnes ont bénéficié de microcrédits pour la réalisation de leurs projets d’activités et ce depuis sa création en 2005 jusqu’au 31 décembre 2017.

Le nombre de crédit octroyés aux femmes a atteint 520 561 et celui des hommes 306 600 crédits. Quant au nombre d’emploi créés, il a atteint durant cette période 1 240 841 postes, alors qu’ils sont 272 783 bénéficiaires des services non financiers. Pour rappel, ils étaient 794873 personnes qui ont bénéficié de microcrédits pour la réalisation de leurs projets d’activités et ce depuis sa création en 2005 jusqu’au 31 mai 2017.

Outil de lutte contre la précarité, le microcrédit a permis à des démunis d’accéder à des conditions de vie améliorées en créant leur propre activité génératrice de revenus. II n’a pas connu, dans sa formule initiale, le succès souhaité par les pouvoirs publics en raison d’un manque d’accompagnement dans les phases de maturation et de suivi dans la réalisation des projets.

Ce constat a été relevé lors du séminaire international organisé en décembre 2002 sur «l’expérience du micro crédit en Algérie». Les recommandations faites lors de ce regroupement d’experts de la micro-finance ont conduit à la création d’une institution spécialisée dénommée «Agence Nationale de Gestion du Microcrédit», créée par le décret exécutif No 04-14 du 22 janvier 2004.

C’est ainsi que l’ANGEM Contribue à la lutte contre le chômage et la précarité dans les zones urbaines et rurales en favorisant l’auto emploi, le travail à domicile et les activités artisanales et de métiers, en particulier chez les populations féminines. Elle est chargée également de soutenir, conseiller et accompagner les bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs activités, notamment en ce qui concerne le montage financier de leurs projets et la phase d’exploitation.

Ses missions concernent surtout la gestion du dispositif du micro crédit, conformément à la législation et la réglementation en vigueur et le soutien, conseil et accompagnement des bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs activités, notamment en ce qui concerne le montage financier de leurs projets.

et ce depuis sa création en 2005 jusqu’au 31 décembre 2017.

Le nombre de crédit octroyés aux femmes a atteint 520 561 et celui des hommes 306 600 crédits. Quant au nombre d’emploi créés, il a atteint durant cette période 1 240 841 postes, alors qu’ils sont 272 783 bénéficiaires des services non financiers. Pour rappel, ils étaient 794873 personnes qui ont bénéficié de microcrédits pour la réalisation de leurs projets d’activités et ce depuis sa création en 2005 jusqu’au 31 mai 2017.

Outil de lutte contre la précarité, le microcrédit a permis à des démunis d’accéder à des conditions de vie améliorées en créant leur propre activité génératrice de revenus. II n’a pas connu, dans sa formule initiale, le succès souhaité par les pouvoirs publics en raison d’un manque d’accompagnement dans les phases de maturation et de suivi dans la réalisation des projets.

Ce constat a été relevé lors du séminaire international organisé en décembre 2002 sur «l’expérience du micro crédit en Algérie». Les recommandations faites lors de ce regroupement d’experts de la micro-finance ont conduit à la création d’une institution spécialisée dénommée «Agence Nationale de Gestion du Microcrédit», créée par le décret exécutif No 04-14 du 22 janvier 2004.

C’est ainsi que l’ANGEM Contribue à la lutte contre le chômage et la précarité dans les zones urbaines et rurales en favorisant l’auto emploi, le travail à domicile et les activités artisanales et de métiers, en particulier chez les populations féminines. Elle est chargée également de soutenir, conseiller et accompagner les bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs activités, notamment en ce qui concerne le montage financier de leurs projets et la phase d’exploitation.

Ses missions concernent surtout la gestion du dispositif du micro crédit, conformément à la législation et la réglementation en vigueur et le soutien, conseil et accompagnement des bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs activités, notamment en ce qui concerne le montage financier de leurs projets.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine