Santé: dégel de plusieurs projets programmés selon les besoins de chaque région

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui a affirmé, jeudi à Alger, que le dégel de certains projets programmés du secteur se fera selon les besoins et exigences de chaque région du pays.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui a affirmé, jeudi à Alger, que le dégel de certains projets programmés du secteur se fera selon les besoins et exigences de chaque région du pays.

Répondant aux questions d’un député de la wilaya de Souk Ahras lors d’une plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a indiqué que le ministère était sur le point d’établir une nouvelle carte nationale de santé répondant aux besoins de la population, les indicateurs nationaux et régionaux et les spécificités de chaque région, indiquant que le gouvernement avait décidé de « procéder au dégel de certains projets programmés du secteur selon les priorités de chaque région ».

A la wilaya de Souk Ahras où plusieurs projets programmés avaient été gelés, M. Hasbellaoui a précisé que « les établissements équipés répondent suffisamment aux besoins des citoyens de cette région », ajoutant que le ministère « est sur le point de réexaminer les projets programmés au niveau national, pour leur relance selon les besoins de chaque région ».

Le ministère « accorde un intérêt soutenu à la formation des ressources humaines pour combler le déficit accusé dans ce domaine », a-t-il rappelé.A une autre question posée par un député de la wilaya de Chlef concernant le manque de sages-femmes, le ministre a reconnu ce déficit, l’expliquant par le départ à la retraite anticipée de près de 56 sages-femmes. »Ce manque sera comblé progressivement aux prochaines sorties de promotions », a-t-il rassuré.

Le secteur « a souffert du gel de la formation du personnel paramédical pendant plusieurs années », a regretté le ministre, ajoutant que le déficit enregistré est dû à « la durée de la formation sanctionnée par une licence, attribuée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique au niveau d’instituts nationaux supérieurs ».

Dans le même contexte, le ministre a affirmé que les personnels des établissements hospitaliers de la wilaya de Chlef seront renforcés annuellement par 10 sages-femmes pour combler le déficit, ajoutant que ce problème « sera définitivement réglé dans le cadre du programme relatif à la santé de la mère et de l’enfant, qui a été soumis dernièrement au gouvernement qui s’apprête à mettre en place une commission sectorielle avec les partenaires sociaux, en vue de trouver des solutions urgentes pour l’amélioration de la qualité des soins ».

Aps.