Hausse de la facture d’importation des laits et sucre en 2017

poudre de lait

La facture d’importation des laits et produits laitiers, sucre et légumes secs a connu une hausse durant l’année 2017, a appris l’APS auprès des Douanes.  Globalement, la facture d’importation du Groupe des produits alimentaires a augmenté à 8,44 milliards de dollars durant l’année 2017 (contre 8,22 milliards de dollars en 2016), soit une hausse de près de 2,6%, détaille le Centre national de l’information et des statistiques des Douanes (Cnis).

Cependant, sur les principaux produits alimentaires, seules les importations des céréales et des viandes ont enregistré une baisse. Ainsi, les céréales (blé dur, tendre…), semoule et farine ont été importées pour un montant de 2,77 milliards de dollars (mds usd) contre 2,81 mds usd, en baisse de 1,34%.

Les viandes ont été importées pour 188,47 millions de dollars contre 233,34 millions de dollars, soit une diminution de 19,23%  Par contre, la facture d’importation du lait et produits laitiers a bondi à 1,41 mds usd durant l’année 2017 contre 985,1 millions de dollars en 2016, en augmentation de 43,11%.

Une même tendance haussière est constatée pour les légumes secs dont les importations se sont chiffrées à 450,5 millions de dollars contre 356,82 millions de dollars, en hausse de 26,25%.Quant à la facture d’importation des sucres et sucreries, elle a atteint 1,03 mds usd contre 912,25 millions de dollars, en hausse de 13,4%.

Pour le café et thé, ils ont été importés pour un montant de 423,3 millions de dollars contre 396 millions de dollars, soit une augmentation de près de 7%.

Baisse de la facture d’importation des médicaments

Concernant les huiles destinées à l’industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l’outil de production), leurs importations ont augmenté  à  850,16 millions de dollars contre 704,52 millions de dollars, en hausse de 20,7%.

Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l’industrie alimentaire a coûté 9,3 mds usd en 2017 (contre 8,92 mds usd en 2016). Par ailleurs, la facture d’importation des médicaments a reculé en passant à 1,89 mds usd contre 2,02 mds usd, en baisse de 6,4%.

Pour rappel, un décret exécutif portant désignation des marchandises soumises au régime des restrictions à l’importation a été publié au Journal officiel no 1 de l’année 2018.

Ce texte législatif note que les produits concernés « sont temporairement suspendus à l’importation jusqu’au rétablissement de l’équilibre de la balance des paiements ». Au nombre de 851, ces marchandises relèvent de 45 catégories de marchandises.

Aps.

MDI School