HomeLa uneDans un entretien à OGB : Le Président Bouteflika s’exprime sur le...

Dans un entretien à OGB : Le Président Bouteflika s’exprime sur le nouveau modèle de croissance économique

Dans un entretien réalisé par OBG (Oxford Business Group), avec le Président de la République Abdelaziz Bouteflika, et rendu public, lors du lancement du rapport d’OBG, ce mercredi 24 janvier, le président de la République est revenu sur le nouveau modèle économique indiquant que  “Le nouveau modèle économique engagé en 2017, et qui s’étalera sur cinq ans, prévoit un projet  de diversification et de transformation de l’économie à l’horizons 2030 »

Dans le même sillage, le président fait savoir que ce nouveau modèle économique « exige de profondes transformations structurelles, en vue d’assurer une croissance économique accélérée, et une équité sociale affranchie de la dépendance hydrocarbures ».

A ce titre, le président retient quatre  principes fondamentaux, pour assurer le retour de l’équilibre des différents comptes publics,  le premier principe est celui de la justice sociale, et de la solidarité nationale, le second est celui de l’efficacité de la dépense publique, le troisième, celui du renforcement de la place du secteur privé dans l’économie nationale, et le dernier consiste à renforcer le dialogue et la concertation, entre les pouvoirs publics, le patronat , et le mouvement syndical.

Dans cette optique, le président de la république a souligné, que « le lancement de ce nouveau modèle économique de croissance, permettra non seulement le retour à l’équilibre des comptes publics, mais surtout sur la période 2020/2030 une augmentation de la croissance du PIB, notamment hors hydrocarbures. Lequel devrait progresser à un rythme de 6,5% en moyenne par an, une élévation sensible  du PIB par habitant, le doublement à 10%  de l’industrie manufacturière dans la valeur ajout globale, une transition énergétique permettant de réduire sensiblement le taux de consommation interne de l’énergie, en consommant moins et mieux, et une diversification des exportations permettant de soutenir le financement de la croissance ».

Interrogé sur la priorité des secteurs dans la diversification économique, le président à expliqué que « tous les secteurs d’investissement sont prioritaires, lorsqu’ils contribuent à la diversification économique, a la substitution aux importations, au développement des exportations hors hydrocarbures, à l’innovation et à la création d’emplois durables. C’est pourquoi, notre priorité est de stabiliser le cadre juridique de l’investissement privé, et d’assainir le climat des affaires, pour donner plus de visibilité aux investisseurs » 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine