Air Algérie : le personnel navigant commercial annonce le dépôt d’un nouveau préavis de grève

personnel navigant commercial annonce une grève

Le personnel navigant commercial de la compagnie aérienne nationale Air Algérie ne décolère pas et annonce une autre grève prochainement, au moment où les responsables de la compagnie ont affiché leurs niet quant à des éventuelles augmentations des salaires.

Dans une déclaration, à l’agence de presse française, (AFP), le Syndicat national du personnel navigant commercial algérien (SNPNCA) a annoncé  son intention de déposer un nouveau préavis de grève. «Nous ne sommes pas hors-la-loi. Nous avons suspendu la grève à cause de la décision de justice », a déclaré le secrétaire général du syndicat, Karim Ourad, mais «nous allons redéposer un préavis de grève».

Par ailleurs, en réaction au mouvement de grève déclenché hier par le personnel naviguant d’Air Algérie d’une manière surprise, provoquant le désagrément des passagers, le directeur commercial de la compagnie reconnaît le bien-fondé de la colère exprimée par les grévistes, qui se résume en des augmentations des salaires promises depuis l’an dernier.   

Intervenant, ce matin sur les ondes de la radio nationales, Zouhir Haouaoui, a rappelé  que cet engagement n’a pas été remis en cause et qu’il s’agit seulement d’un « gel factuel ». Toutefois, il  a expliqué que la compagnie ne peut assurer cette augmentation sans mettre en danger son équilibre financier.

Par ailleurs, il a signalé que l’ensemble des quelque 9.000 employés d’Air Algérie, dont le personnel naviguant, avait d’ailleurs été informé des contraintes financières auxquelles fait face Air Algérie et qui, ajoute-t-il, ne lui permettent pas de répondre présentement à des hausses de salaires.

Pour la même occasion, Haouaoui, a démenti la situation de crise au sein de la compagnie, tout en demandant aux employés d’’être compréhensifs jusqu’à ce que celle-ci puisse retrouver un « nouveau souffle » lui permettant de rebondir.

En effet, malgré que la compagnie a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 6,2 milliards de dinars entre 2015 et 2016, la situation financière de l’entreprises demeure précaire, du fait des grands investissements de la compagnie dans l’acquisition récente d’une flotte de 16 aéronefs, nécessitant un lourd investissement, mais également à des endettements « qu’il faut honorer ».

MDI School