HomeénergieBouteflika. : « L’Algérie a besoin d'un modèle de transition énergétique adapté...

Bouteflika. : « L’Algérie a besoin d’un modèle de transition énergétique adapté »

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika, a indiqué aujourd’hui que l’Algérie a besoin d’un modèle  de transition énergétique adapté. Dans un discours lu en son nom aujourd’hui par le ministre de l’énergie Mustapha Guitouni, lors de la 1 ère conférence sur la transition énergétique, organisé conjointement par le Forum des chefs d’entreprise FCE, et la Sonatrach et Sonelgaz sur le thème de  » réussir la transition énergétique : la stratégie nationale des énergies renouvelables a l’horizon 2030, le président de la République a indiqué que « le concept de « transition énergétique » qui « doit être adapté pour le cas de l’Algérie en tant que pays producteur et exportateur d’hydrocarbures, ressources carbonées, qui pèseront encore longtemps sur son modèle énergétique et ce, abstraction faites des efforts que nous menons et que nous mènerons sur le registre du renouvelables ».

En effet, le Président Bouteflika, a mentionné qu’il « faut savoir que l’économie mondiale dans son ensemble restera encore largement dominée par les hydrocarbures pour plusieurs décennies à venir, selon les projections d’institutions spécialisées dont les toutes dernières de l’OPEP ».

Le concept de transition, « né en Europe de l’ouest dans des pays aux profils énergétiques clairement distinct du nôtre, ne peut être retenu tel quel par l’Algérie » a précisé le président dans son discours. « Bien’ que nous partageons certaines préoccupations communes, notamment en ce qu’il concerne la nécessité de couvrir nos besoins énergétiques à long terme et le souci d’une préservation de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique » a ajouté le Président de la République.

Selon lui, l’Algérie a déjà connu une transition énergétique dans les années 60-70, grâce au développement de ses ressources en hydrocarbures « . Ainsi, poursuit-il, le pays a mis fin à l’utilisation dominante de certaines formes  d’énergie traditionnelle  » comme le bois et les déchets d’animaux… et ceux par la promotion de formes modernes d’énergie (butane, gaz naturel et électricité).

 » C’est une révolution silencieuse mais une amélioration spectaculaire du niveau et de la qualité de vie des algériens  » a souligné encore Bouteflika.

Toutefois, il a soutenu que « la transition énergétique est également au cœur de nos préoccupations parce que nous considérons qu’il est primordial que notre développement économique soit sécurisé tout en devenant de moins en moins dépendant des ressources fossiles ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine