HomeLa une2e édition du SITTEM : Cap sur l’Afrique

2e édition du SITTEM : Cap sur l’Afrique

« Malgré un réseau routier dense, pour le transport des marchandises, il subsiste beaucoup d’insuffisances notamment en matière de transport maritime et aérien, une faiblesse avérée des infrastructures portuaires, puisque nous comptons uniquement 11, une flotte cargo très réduite, ce qui a ouvert le champ pour les armateurs étrangers,  un taux de fret très élevé pour les algériens. Et ce en plus des lenteurs administratives, et l’absence cruelle d’interconnexion entre les différents moyens de transport et de logistique » à relevé le ministre du Commerce, M.Mohamed Benmeradi lors e l’ouverture du Symposium International sur la Translogistique le Transit et l’Entreposage des Marchandises(SITTEM),  qui se tient le 09 et 10 décembre au CIC d’Alger.

Dans ce sens, le ministre du Commerce, a tenu à préciser qu’ « un nombre de mesures à été mis en place en vue de palier à ces manquement, et à la pression qui pèse sur le réseau routier et ce à travers un programme de modernisation, de densification des moyens, et de réaménagement des infrastructures, qui s’étendra jusqu’a 2030 » soulignant, qu’ « à elle seule la réalisation du grand port centre , de Cherchell, réduirait les couts des produits, jusqu’ 35% ». et d’jouter « nous commençons à récolter les fruits des actions engagées il y’ a quelques années, à l’image de la première exportation de ciment gris, prévu pour ce mardi 12 décembre à partir du port d’Arzew »

Pour sa part, le ministre des Travaux Publics et des Transports, M. Abdelghani Zaalane est longuement revenu sur l’importance de l’immense chantier lancé par les pouvoirs publics en 1999, en vus de doter l’Algérie d’un réseau de transport sur, moderne et performant, et d’infrastructures à la hauteur des ambitions économiques du pays.

Le ministre a précisé qu’ « avec un volume de ressource financières, établi à 9000 milliards de dinars en 2017, ont permis de réaliser de nombreuse avancées, tel que , la transsaharienne,, une autoroute, de 1216 km, la modernisation d’un réseau ferré de 4000Km. ce  qui nous ouvrent aujourd’hui, le chemin vers l’exportation, et l’Afrique demeure notre prolongement et peut constituer , de par son rythme de croissance, un marché porteur ».

Par ailleurs, en marge de la cérémonie d’ouverture, le ministre des travaux publics et des transports, a déclaré que « le retard accusé dans le démarrage des travaux de réalisation du port centre de Cherchell, est dû essentiellement à l’approfondissement des études »

Par ailleurs, le Sittem, qui s’animera au rythme de conférences portant, sur l’exportation, les solutions de transport et de logistique, et sur l’arbitrage international, sur deux journées, verra la présence de prés de 320 participants.

Articles associés
Société Générale

Fil d'actualité

Articles de la semaine