Lutte contre le blanchiment d’argent : les banques présentent plusieurs insuffisances

lutte contre le blanchiment d’argent

Des enquêtes ont été menées par des inspecteurs de la Banques centrale, suite à des lettres de dénonciations ou de réclamation de la clientèle des banques ou à des informations parvenant de la CTRF, ont révélé des insuffisances dans la lutte contre le blanchiment d’argent de la part des banques de la place.

Le dernier rapport de la Banque d’Algérie sur l’exercice de 2016, précise que des missions de contrôle sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ont touché 20 banques de la place, ainsi que les services financiers d’Algérie Poste.

EFTG

Les résultats préliminaires de ce contrôle ont révélé que certaines banques présentent quelques insuffisances en matière de procédures internes de systèmes de surveillance des opérations d’information et de formation du personnel.

Pis encore, une banque qui a été choisie d’une manière aléatoire a fait l’objet, suite à ces opérations de contrôle d’élaboration d’un rapport par les inspecteurs de la Banques d’Algérie. Un rapport qui est classé confidentiel et transmis à la cellule de traitement du renseignement financier (CTRF).

En effet, pas moins de 6 banques privées et 2 publiques ont fait l’objet des missions d’enquêtes.A titre de ces missions, 11 enquêtes portant sur divers aspects de l’activité des banques et d’opérateurs économiques ont été réalisées. Les rapports de ces enquêtes transmis à la commission bancaire de la Banque d’Algérie ont révélés des insuffisances dans les dispositifs de contrôle interne et de lutte contre le blanchiment d’argent dans les banques contrôlées.

Commerce extérieur : 17 PV adressés à deux opérateurs en 2016

Dans le cadre des contrôles et vérification des opérations de commerce extérieur la structure de contrôle sur place à réaliser au titre de l’exercice 2016, quatre missions transversales portant sur plusieurs volet entre autre, le degré du respect des dispositions légales et réglementaires en matière de traitement des opérations du  commerce extérieur. Sur ce volet, trois banques publiques et deux banques privées ont été visées par des missions au niveau de leurs agences. Par ailleurs, 14 banques privées ont été touchées par des opérations de contrôles des transferts des revenus des salariées expatriés domiciliées à leurs niveaux.  

S’agissant de contrôles de la régularité des opérations du commerce extérieur réalisés par des opérateurs économiques, deux missions ont visé l’ensembles des banques ou sont domicilié deux opérateurs, après un suivi s’étalant sur plusieurs exercices, les travaux de contrôle ont révélé des infractions à la législation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger, qui ont donné lieu à l’élaboration de 17 procès-verbaux d’infraction à l’encontre de ces deux opérateurs.