Production industrielle : Une évolution des prix de plus de 4 % pour les Industries Hors Hydrocarbures

évolution des prix à la production industrielle

L’évolution des prix à la production industrielle, observée en 2016, se situe à +4,1% pour les Industries Hors Hydrocarbures et +2,8% pour les Industries Manufacturières. Un relèvement du rythme de hausses est remarqué par rapport à l’année 2015 qui s’est caractérisée par des taux respectifs de +2,3% et +1,4% selon le dernier rapport de l’ONS sur l’indice des prix à la production industrielle 2007/2016.

Ce dernier révèle qu’après une baisse, quoique modérée, de 0,1% inscrite en 2015, le secteur de l’Energie voit ses prix sensiblement augmenter en 2016, soit +17,5%. Les prix des Mines et Carrières enregistrent des hausses pour la deuxième année consécutive. Le taux observé en 2016 se situe à +13,4%, de moindre ampleur que celui de 2015 (+21,8%) mais, tout de même important. La décélération du rythme de hausse enregistrée pour les Matériaux de Construction en 2015, se poursuit en 2016, puisque la variation passe respectivement de +1,6% à +1,0%. La tendance haussière observée pour les Industries Agro Alimentaires en 2015 se poursuit en 2016 avec un taux passant, respectivement, de +1,7% à +6,0%. Les Cuirs et Chaussures se caractérisent par une stagnation, tandis que le reste des activités connait des variations plus ou moins modérées.

En 2016, la hausse des prix à la production industrielle du secteur Public National Hors Hydrocarbures est de 4,1%. Celle des Industries Manufacturières se situe à +2,8%. En 2015, ces taux s’élevaient à, respectivement, +2,3% et +1,4%.

Détail par secteur d’activité

Par ailleurs, le rapport détaille l’évolution par secteur d’activité. Concernant les Mines et Carrières ils se sont distinguées par des baisses en 2013 et 2014, avec des taux respectifs de -16,8% et -4,2% , assistent à une reprise de leur prix en 2015, soit +21,8% et qui se confirme en 2016, néanmoins avec une évolution de moindre ampleur, soit +13,4%.


Lire aussi: Le secteur est en stagnation : Le gouvernement peu enclin à exploiter les ressources minières


Les Industries Sidérurgiques, Métalliques, Mécaniques, Electriques et Electroniques (ISMMEE) se caractérisent quant à elles par une stagnation du rythme de hausse et ce, pour les trois dernières années. « En effet, la variation passe de +1,8% en 2014 à +1,5% en 2015 pour se situer à +1,2% en 2016. Après des augmentations remarquables enregistrées en 2013 et 2014 (respectivement +5,7% et +6,3%), les Matériaux de Construction affichent une nette décélération du rythme de hausse en 2015 (+1,6%) qui se confirme en 2016 avec un taux de +1,0% », indique-t-on.


Lire aussi: Produits sidérurgiques : L’Algérie a importé pour plus de 36 milliards de dollars entre 2010 et 2016


Aussi, des évolutions modérées, voir des stagnations, ont caractérisé les Industries Chimiques à partir de l’année 2011 et ce jusq’en 2015. L’année 2016 affiche un léger redressement. En effet, le secteur enregistre une hausse de 0,4% en 2016 par rapport à l’année écoulée qui a connu une variation de +0,1%.

Quant aux industries Textiles qui s’étaient distinguées par des variations modérées en 2012 et 2013 (respectivement +0,2% et +0,1%), ils ont vu leur prix augmenter de 1,5% en 2014. Cependant une décélération du rythme de hausse caractérise les deux dernières années avec des taux respectifs de +0,7% et +0,5%, selon la même source.


Lire aussi: Industrie du textile : Une décroissance de 8,7% au deuxième trimestre 2017


Après un léger redressement constaté en 2015 (+0,3%) les Industries des Cuirs et Chaussures enregistrent une stagnation en 2016. Les Industries des Bois et Papier se caractérisent par des évolutions modérées et ce, depuis l’année 2013.

Pour les matériaux de construction, la décélération du rythme de hausse observée en 2015, se confirme en 2016 avec un taux passant, respectivement, de +1,6% à +1,0%.  Les liants hydrauliques affichent un net ralentissement du rythme de hausse en 2016. La variation enregistrée se situe à +0,8% par rapport à l’année précédente (+2,5%). Après des stagnations relevées les trois dernières années, les matériaux de construction et produits rouges marquent un rebond de leur prix en 2016 avec une variation de +2,5%.

« De même, après deux stagnations consécutives, les produits en ciment et matériaux de construction divers voient leur prix augmenter de 1,4% en 2016. Une stagnation des prix caractérise l’industrie du verre depuis plusieurs années », ajoute-t-on.

MDI Alger

L’industrie du lait observe aussi une stagnation en 2016 et ce, après deux baisses consécutives, toutefois tempérées (respectivement -0,1% et -0,3%). Le relèvement, quoique léger, observé pour les prix des produits alimentaires pour animaux en 2015 (+0,6%), se confirme en 2016 avec un taux beaucoup plus important, soit +5,1%. Les Industries Textiles enregistrent une variation modérée de +0,5% en 2016 par rapport à l’année écoulée qui a connu un taux proche (+0,7%). Le ralentissement du rythme de hausse observé pour les biens intermédiaires en 2015 se poursuit en 2016 avec une variation passant respectivement de +1,0% à +0,2%. Les biens de consommation, pour leur part, affichent un relèvement avec un taux passant de +0,3% en 2015 à +0,9% en 2016.

Bessa, Résidence la Pinède