LafargeHolcim : La Deutsch Bank exprime son inquiétude sur la situation en Algérie

LafargeHolcim Algérie se mobilise dans la bataille de l'export

Dans une note d’analyse adressée à ses clients, la banque Allemande «Deutsche Bank», a fait ce jeudi, le point sur les perspectives bénéficiaires de LafargeHolcim Algérie, constituant l’un des marchés clés du cimentier franco-suisse, rapporte boursedirect.fr.

Selon la même source, «le broker (courtier en bourse) rappelle que ce pays contribue à hauteur de 8% à l’Ebitda(le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) du groupe avec une marge très élevée, d’où l’intérêt de bien anticiper l’évolution de la demande.

Là-dessus, la bourse direct précise que «Deutsche Bank n’est pas très confiante : le broker craint en effet que les coupes budgétaires déjà initiée par le gouvernement algérien ne s’amplifient, alors que le baril de brut est à des niveaux faibles depuis 4 ans et que les fonds souverains du pays ont des marges de manœuvre réduites».

Toutefois, «Deutsche Bank n’exclut pas un scénario noir pour LafargeHolcim alors que 60% de l’activité de construction est directement dépendante de la dépense publique. Face à cela, l’intermédiaire financier abaisse de 3-4% ses prévisions d’Ebitda pour 2018 et réduit de 62 à 59 euros son objectif de cours sur la valeur, toujours conseillée à conserver», conclu le site d’informations boursières.