Réunion préparatoire de la tripartite : Consensus autour des préoccupations économiques

Consensus autour des préoccupations économiques

La réunion de concertation tenue ce jeudi au Palais du gouvernement à Alger, entre le gouvernement représenté par le premier ministre Ahmed Ouyahia, et les partenaires sociaux et économiques, représentés respectivement par le Sg de l’UGTA Abdelmadjid Sidi Said et les présidents des différentes organisations patronales, à savoir, le FCE, l’UNEP, la CIPA, l’AGEA, la CNPA, l’UNI, la CGEA, la CGP/BTPH, et de la CAP. a été sanctionnée par un communiqué final retraçant les déclarations importantes exprimées et par le premier ministre et par les signataires du pacte économique et social.

Selon le communiqué, le Premier ministre a exprimé «les sentiments de respect et de solidarité que le Gouvernement nourrit à l’endroit de tous les travailleurs». Ajoutant que «le Gouvernement cultive aussi de la considération envers toutes les entreprises publiques, privées ou mixtes, qui constituent le levier de la croissance, de la création d’emplois et de  la diversification de l’économie nationale».

Il a également fait savoir que «le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour améliorer le cadre de l’investissement, et pour cultiver des relations sereines avec les entreprises, dans le cadre de la loi», ajoute-t-on de même source.

Ahmed Ouyahia a informé les participants «des tensions financières auxquelles fait face le pays, ainsi que de la feuille de route qui lui a été tracée par le Président de la République, notamment pour  mobiliser des financements internes non conventionnels, maintenir le soutien à la croissance dans tous les secteurs, y compris l’industrie, les services et l’agriculture, et préserver et rationaliser la politique publique de justice sociale et de solidarité nationale».

Pour leur part, l’UGTA et les organisations économiques présentes à cette rencontre ont assuré «le Gouvernement de leur pleine disponibilité à concourir aux efforts du pays pour la poursuite de la dynamisation de la croissance et la préservation de sa souveraineté économique nationale». Ils ont réitéré leur adhésion et leur soutien à la démarche du Président de la République.

«Le Gouvernement et ses partenaires sont convenus de commun accord, de différer la réunion de la Tripartite qui était envisagée pour le mois de septembre prochain », selon le communiqué de la tripartite.

Toutefois, le Premier ministre, lors de son discours d’ouverture, a rappelé que cette rencontre fait suite à la récente interpellation de Bouteflika,  au Gouvernement et à ses partenaires économiques et sociaux « pour qu’ils donnent un exemple à la société en vue d’un élan de solidarité, de mobilisation et d’unité, afin que l’Algérie relève le défi de la crise financière et qu’elle poursuive le processus de développement qu’elle a entamé il y a près de deux décennies».

Notant que, la rencontre, a vu la participation des ministres chargés des Finances, de l’Industrie et des Mines, du Travail, et du Commerce.

MDI School