Port d’Alger : Diminution de 7,29% du trafic marchandises en juin

le dernier bilan de l’EPAL

Selon le dernier bilan de l’Enterprise portuaire d’Alger (EPAL) le nombre de navire ayant touché le port d’Alger au mois de juin s’élève à 179 navires dont 172 opérants, affichant une diminution de 5,29% par rapport à la même période 2016. La jauge brute total a connu une hausse de 6,94% par rapport à l’année précédente elle est passée de 2.004.446 tonnes au mois de juin 2016 à 2.143.625 tonnes pour la même période 2017.

Le volume global des marchandises embarquées et débarquées  au port d’Alger traitées par l’EPAL a connu une diminution de 7,29% en juin 2017, comparé au même mois 2016, passant de 897433 tonnes en 2016 à 832.008 tonnes durant la même période de 2017. Par ailleurs les marchandises débarquées traitées par l’EPAL, ont atteint un total de 646.982 tonnes soit une baisse de 11,47% par rapport à juin 2016, par contre le trafic marchandise embarquées affiche une progression de 11,01%.

S’agissant du trafic conteneurs global réalisé durant le mois de juin 2017, ce dernier a connu, selon la même source, une hausse aussi bien en nombre d’EVP réceptionnés qu’en tonnage. Où le nombre d’EVP est passé de 29.157 EVP (L’équivalent vingt pieds) au mois de juin 2016 à 32.419 EVP pour juin 2017 donnant lieu à une progression de 11,19%.

Le trafic passager au mois de juin 2017, un nombre total de 12.122 passagers faisant ressortir une diminution 10,43% par rapport à juin 2016.  

MDI Alger

Pour rappel, le trafic global de marchandises a atteint en 2016 près de 15 941 683 tonnes contre 15 874 873 tonnes en 2015. Par produits ce sont les produits agricoles et denrées alimentaires qui dominent le trafic avec  2 570 931 tonnes enregistrés  en 2016, dont 2 184 761 tonnes de céréales. Le trafic des produits pétroliers a atteint 5 506 756 tonnes. Le même bilan fait état d’un trafic conteneurs de 897 665 en 2016 contre 851 743 en 2015. Le trafic passager a atteint 235 365 en 2016 contre 184 329 passagers en 2015.

Bessa, Résidence la Pinède