Près de 1 500 entreprises africaines et françaises prendront part aux Rencontres Africa 2017 du 2 au 6 octobre

« Les Rencontres Africa 2017, l’événement business pour réussir en Afrique, se tiendront du 2 au 6 octobre prochain avec un point de départ, Abidjan et puis deux destinations au choix la Tunisie et le Kenya », a-t-on appris dans un communiqué rendu public par les organisateurs.

Cet événement constitue une des plus importantes conventions d’affaires jamais organisées en Afrique, et sans doute la plus ambitieuse, avec trois destinations d’envergure régionale à travers le continent.

Près de 1 500 entreprises françaises et africaines prendront part à cette manifestation, et plus de 70% des participants à l’édition 2016 se sont déclarés prêts à participer à l’édition 2017.

Cette manifestation est organisée sous le haut patronage du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, et du ministère français de l’Economie et des Finances.

Elle est également soutenue par MEDEF International, Business France, AfricaFrance, la banque Société Générale, HEC, le CIAN et par de nombreuses Chambres de Commerce et d’Industrie.

Les Rencontres Africa 2017 s’adressent aux PME à fort potentiel et ETI (entreprises de taille intermédiaire) qui souhaitent développer des partenariats avec des entreprises africaines.

En effet, près de 250 entreprises françaises prendront part à cet événement, et entre 700 et 1000 entreprises africaines seront également au rendez-vous, grâce à de nombreux accords avec des patronats locaux, des chambres de commerce en Afrique, et la mobilisation de dizaines de chefs de délégation présents localement.

L’objectif des Rencontres Africa 2017 est « d’organiser un événement régulier, fondamentalement utile pour les entreprises françaises et africaines, en particulier les PME, afin de diversifier les relations d’affaires, mais aussi les échanges intellectuels et humains, et de favoriser le réseautage et le partage d’expérience afin de développer de nouveaux projets porteurs de croissance », selon la même source.

Lors de cette manifestation, huit thématiques seront abordées, à commencer par la ville durable, l’infrastructure, le BTP, énergie, l’industrie de transformation, l’agroalimentaire, et les start-up et l’entrepreneur. Ces thématiques seront débattues lors des conférences et seront aussi  déclinées dans des colloques techniques pour travailler sur des cas pratiques.

Le choix de ces trois pays africains n’est pas anodin.

 

En effet, avec un taux de croissance supérieur à 8%, la Côte d’Ivoire est l’un des moteurs de l’Afrique de l’ouest. Ces Rencontres qui débuteront le 2 octobre prochain à Abidjan s’adressent aussi aux entreprises de tout le reste de la CEDEAO.

Le Kenya, l’un des pays anglophone les plus porteurs de l’Afrique de l’Est, offre de nombreuses opportunités d’affaires aux entreprises françaises et africaines. D’autres pays de l’Afrique de l’Est, comme l’Ethiopie, l’Ouganda et la Tanzanie seront présents à cet événement.

L’Algérie, participe aussi à ces Rencontres pour attirer les investisseurs étrangers et renforcer son développement économique sur le continent africain.

Sa participation l’année passée, a été bénéfique pour certaines entreprises Algériennes, qui ont pu conclure des contrats d’exportations de produits sur différents pays africains.

GMI BS

Notons que les autres pays d’Afrique du Nord, la Tunisie le Maroc, la Libye et l’Egypte sont aussi invités aux Rencontres Africa 2017.

Bessa, Résidence la Pinède