L’ANP veut développer la sous-traitance et se lancer dans l’exportation

« Cette manifestation qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 55è anniversaire de la fête de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale,  est une opportunité pour l’Armée nationale de montrer  l’effort soutenu de ses troupes dans l’édification de l’économie nationale » nous a déclaré le Colonel Djafar Mohamed, inspecteur central des industries au ministère de la Défense, lors d’une exposition qui se tient du 1er au 10 juillet au Musée Central de l’Armée à Riad El Fath.

Il a ajouté que « l’objectif primaire de cet événement est la satisfaction des besoins de l’Armée en transport, habillement et surveillance », puisque « environ 25.000 hommes et femmes travaillent dans l’industrie textile et mécanique ». « Nous voulons également développer la sous-traitance pour réduire les importations » a-t-il précisé.

Le colonel a insisté sur la formation, en précisant que « le plus important est la formation à tous les niveaux, car l’Armée se focalise sur le capital humain déjà existant ».

Interrogé sur d’éventuelles exportations, le colonel Djafar Mohamed  a indiqué que « nous avons commencé à participer aux différents forums et manifestations à l’étranger, en vue d’exporter».

E son côté, le lieutenant-colonel Hammame Azzedine a affirmé que « cette exposition organisée par la Direction de la Communication, de l’Information et de l’Orientation du Ministère de la Défense est aussi l’occasion de faire connaitre l’industrie militaire ».

Plusieurs entreprises relevant de l’Armée sont présentes à cette exposition, comme l’Etablissement d’Habillement et de Couchage (EHC), l’Etablissement de Constructions mécaniques de Khenchela (ECMK), Algerian Motors Services-Mercedes-Benz (AMS-MB) et l’Entreprise Algérienne des Textiles Industriels et Techniques (EATIT), présente dans 7 Wilayas.

L’ECMK fabrique et commercialise tous types d’armement léger, en plus des pièces de rechanges  et de l’outillage.

« Créée en 1977, l’EHC fournit tous les corps constitués de l’Etat, comme la police, les douanes et les gardes-frontières. Elle dispose de 3 complexes et de 8 unités, dont une s’est spécialisée dans la réparation et la maintenance des équipements », a rappelé le représentant de l’entreprise.

Parmi les principaux produits, l’entreprise EHC fabrique des protections balistiques, des chaussures, sacs de couchage et des tentes. EHC est aussi l’actionnaire principal à 60% de l’EATIT depuis 2012.

Enfin, il faut signaler qu’« une série de rencontres et de conférences sont prévues à cette manifestation, en plus de diffusions de films et documentaires, tandis que les visiteurs pourront s’enquérir du développement atteint par les différentes branches de l’industrie militaire et leur apport à l’économie nationale », selon l’ANP.

 

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger