HomeActualitéNationalLoukal annonce 108 milliards de dollars: Cafouillage autour du montant des réserves...

Loukal annonce 108 milliards de dollars: Cafouillage autour du montant des réserves de change

 « Les réserves de change de l`Algérie sont de l’ordre de 108 milliards de dollars actuellement », a indiqué jeudi  le Gouverneur de la Banque d`Algérie, Mohamed Loukal, en marge du Meeting africain sur l’économétrie qui se tient du 29 juin au 1er juillet à Alger.

Or, lors de la présentation du plan d’action du gouvernement, le premier ministre, Abdelmadjid  Tebboune , avait annoncé, un montant différent , soit 114 milliards de dollars de resserves de change. Visiblement, un manque de coordination et concertation flagrant entache l’élaboration de ce plan d’action établi juste après la désignation de l’actuel gouvernement et pourtant le ministre des finances se devait d’avoir toutes les données. Ce cafouillage dans les chiffres, provient forcément du fait que durant la préparation de ce plan, la Banque d’Algérie n’ait pas été consultée, dans le but d’actualiser ces chiffres avant de les annoncer.

De ce fait, il va sans dire, que ce plan d’action n’est pas à jour, et ne se base pas sur des chiffres récents, et  implique forcément des interrogations sur les éventuels impacts d’une telle faille  sur les autres orientations comprise dans cette feuille de route.

Pour rappel, les réserves de change de l`Algérie avaient atteint 114,1 milliards de dollars (mds usd) à fin décembre 2016 contre 121,9 mds usd à fin septembre 2016.

Cependant, M. Loukal avait indiqué, en avril dernier, devant le Conseil de la nation lors de la présentation de son rapport sur la situation économique et financière du pays, que la gestion des réserves de change du pays était « sécurisée ».

Par ailleurs, à l’issue de l’adoption du Plan d’action du gouvernement par le Conseil des ministres à la mi-juin en cours, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a notamment insisté sur la nécessité de « préserver la souveraineté économique » du pays et a instruit le gouvernement « d’éviter le recours à l’endettement extérieur et de contenir encore davantage le volume des importations de biens et services à l’effet de préserver les réserves de change du pays ». La fonte, à la lumière de ces nouveaux chiffres, des réserves de change est de 6 milliards de dollars.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine