AccueilContributionsLa sécurité énergétique : un enjeu majeur de souveraineté

La sécurité énergétique : un enjeu majeur de souveraineté

- Advertisement -

Entre la sécurité et la transition énergétique  une   fonction à variables complexes, la priorité a toujours été donnée à la sécurité énergétique car la sécurité énergétique est un enjeu majeur de souveraineté et d’indépendance pour les Etats.

Les énergies fossiles assurent aujourd’hui 80% des besoins énergétiques mondiaux : il s’agit du pétrole (31%), du charbon (27%) et du gaz naturel (22%).Si cette dépendance est souvent mise en cause dans la protection environnementale, elle n’en reste pas moins un véritable défi pour la sécurité énergétique. La notion de sécurité énergétique structure profondément la définition des politiques énergétiques.

The graduate Fair

Les politiques énergétiques reposent sur deux objectifs : l’indépendance & la sécurité énergétique. Cette sécurité énergétique pour les pays producteurs est l’une des conditions essentielles de leur prospérité économique, mais aussi un facteur d’influence et de puissance politique.

La production d’énergie et la chaine de valeur qui lui est attachée constituent des enjeux cruciaux, d’autant plus que les risques et menaces qui y sont attachés concernent tout autant les dimensions politiques qu’économiques.

L’avenir du secteur de l’énergie laisse présager de profondes mutations ! Et ce n’est pas seulement l’épuisement des énergies fossiles (pétrole & gaz) qui le justifie, mais également l’avenir énergétique des pays producteurs.

L’énergie, enjeu géo-économique et géopolitique du 21ème siècle

L’énergie reste et restera un enjeu majeur dans les affaires internationales de ce 21ème siècle du fait de l’importance des besoins. Les économies des pays (producteurs et/ou consommateurs) ne peuvent pas fonctionner sans énergie, ce qui explique l’importance politique prise par les conflits touchant les pays producteurs d’énergie (pétrole & gaz).

Les perspectives de croissance de la demande énergétique mondiale, la question des risques énergétiques de nature géopolitique reste plus que jamais d’actualité, car les ressources d’énergie sont volatiles & appelées à tarir, et il n’existe pas d’alternative durable et à grande échelle à long terme aux énergies fossiles (carbonées) que sont le pétrole, le gaz & le charbon, ressources considérées comme non renouvelables et également responsables de l’augmentation de la proportion de gaz à effet de serre..

Dans un tel contexte d’ailleurs, l’énergie reste donc un enjeu majeur de souveraineté et d’indépendance pour tous les Etats. L’économie mondiale va rester dépendante des hydrocarbures.

Il est donc possible de prévoir avec une marge d’erreur limitée ce que seront les grands équilibres énergétiques mondiaux d’ici 2030, en dehors des crises économiques et géopolitiques de grande ampleur.

Les déséquilibres entre l’offre et la demande mondiale d’énergie sont amenés à durer et tout rééquilibrage ne pourra se faire que par les prix, sauf si, bien évidemment, la demande mondiale stagne ou recule, ou si l’offre connait une rupture technologique, ce qui reste à ce jour très improbable.

L’indépendance énergétique : un défi majeur

Actuellement, les pays producteurs de pétrole réunis au sein de l’OPEP détiennent 75% des réserves mondiales de pétrole et assurent 40% de la production mondiale. En 2030, ils en fourniront globalement près de 60%. De même, 55% des réserves de gaz, hors gaz de schiste, se situent dans trois pays : Russie, Iran & Qatar.

La sécurité d’approvisionnement en pétrole et/ou en gaz dépend donc très fortement du paysage géopolitique mondial.   

Conclusion:

En guise de conclusion, on estime que la sécurité énergétique fonde les politiques énergétiques. Chaque pays, tente de trouver sa propre réponse à ce défi en fonction de ses atouts, ses relations internationales et ses intérêts. Le contexte énergétique change fortement.

Le développement des énergies non conventionnelles et renouvelables, mais aussi les efforts entrepris dans le domaine de l’efficacité énergétique vont détendre à moyen terme le marché mondial de l’énergie.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine