Pétrole Téhéran, Moscou et Ryad pour une prolongation de l’accord de réduction

acheter du pétrole
A quelques semaines de la réunion de l’Opep prévu fin mai, la Russie et l’Arabie Saoudite, ont évoqué aujourd’hui une extension de l’accord de réduction de la production.
 
« La Russie est solidaire des efforts de nos partenaires pour rééquilibrer le marché et estime que l’initiative commune pour stabiliser le marché mondial est actuellement effective », a déclaré le ministre russe de l’Energie Alexandre Novak, cité par des agences d’information.
 
Le ministre russe affirme qu’ils sont en train d’examiner plusieurs variantes estimant qu’une extension de l’accord pour une plus longue période contribuera à assurer plus rapidement un retour des marchés à des conditions meilleures. Dans le même temps, le ministre saoudien de l’Energie Khaled Al-Faleh a affirmé à Kuala Lumpur qu’il était « plutôt confiant que l’accord sera prolongé sur la deuxième moitié de l’année et probablement au-delà », selon l’agence d’information financière Bloomberg.
 
« Les producteurs de pétrole associés (à cet accord) sont déterminés à faire tout ce qu’il faut pour réaliser l’objectif de ramener le niveau des stocks à leur niveau moyen des cinq dernières années », a dit M. al-Faleh, cité par l’agence. De son côté, l’Iran estime que 55 dollars le baril constituerait un prix convenable pour le pétrole brut et s’attend à une prolongation de l’accord de baisse de la production entré en vigueur le 1er janvier afin de rééquilibrer le marché, « Autour de 55 dollars le baril serait convenable pour le pétrole », a déclaré son ministre du Pétrole Bijan Zanganeh.
 
Rappelons que les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont convenus en fin septembre 2016 à Alger de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour (mbj) sur une période de six mois à compter du début du mois de janvier de cette année en vue de soutenir les cours.
 
A noter également que les prix du pétrole ont chuté de 5% jeudi, à leur plus bas niveau depuis la conclusion de l’accord en novembre, alors que les cours du pétrole ont rebondi de 1,5% vendredi.
 
Synthèse Imène A. 

MDI School