HomeActualitéNationalCommerce : prés de 2 millions d’inscrits au registre de commerce, au...

Commerce : prés de 2 millions d’inscrits au registre de commerce, au 1er trimestre 2017

« Au 1er trimestre 2017, nous avons recensé 1.912.392 inscrits au registre de commerce, dont 176.717 sont des personnes morales, soit environ de 10 % de l’ensemble des inscrits », a déclaré M. Slimani Mohamed, Directeur Général du Centre National du Registre de Commerce (CNRC), ce dimanche lors du Forum économique d’El Moudjahid.

Il a précisé que « le nombre total des entreprises étrangères de droit algérien était au 31 décembre 2016 de 12.669, dont 10.321 sont des personnes morales ».

S’agissant des radiations, M. Slimani a indiqué que « 106.298 registres de commerce ont été radiés au cours de l’année 2016, dont la principale cause est liée à la cherté des loyers ». Pour ce qu’est des changements d’activité, « au cours de l’année 2016,  le nombre de commerçants ayant changé d’activité était de 93.858 », a-t-il précisé. 

Evoquant le registre de commerce électronique, M. Slimani a affirmé que « depuis mars 2014, nous avons recensé 530.895 commerçants inscrits au registre de commerce électronique au niveau de la Wilaya d’Alger, et nous sommes en train de le généraliser ».

Parmi les missions principales du CNRC, on note l’octroi de la qualité de commerçant à toute personne souhaitant exercer une activité économique, publicité légale, l’enregistrement des saisies conservatoires et l’établissement  d’une nomenclature qui recense toutes les activités économiques et la recherche d’antériorité.

Slimani a rappelé que le CNRC dispose désormais d’un portail sur internet qui permet de consulter toutes les informations concernant les registres de commerce, telles que les dénominations, les comptes sociaux et la nomenclature.

A ce propos, il indiqué que « le Ministère du Commerce nous incite à aller vers la dématérialisation des procédures », citant les différentes conventions signées par le CNRC avec les organismes publics, comme la Chambre National des Notaires, l’Association des Banques et Etablissements Financiers (ABEF) et les Douanes Algériennes.

Concernant les nouvelles activités qui ne figurent pas dans la nomenclature du CNRC, M. Slimani a indiqué « qu’une commission de mise à jour des activités, au niveau du Ministère du Commerce, est chargée d’examiner les demandes d’enregistrement ».

Interrogé sur les personnes éligibles au registre de commerce, le directeur général du CNRC a précisé que «  les personnes condamnés pour corruption, contrefaçon, trafic de stupéfiants et transfert illicite d’argent ne peuvent pas avoir un registre de commerce ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine