Maroc : un droit de douane de 135 % sur les importations de blé tendre

Maroc importation de blé tendre

Au Maroc, le nouveau gouvernement a adopté la semaine dernière, à la suite d’un conseil des ministres, un projet de loi fixant les droits de douane sur le blé tendre à 135% contre 30 % auparavant. C’est ce que rapporte le site marocain leseco.ma.

Cette nouvelle disposition en matière de droits d’importation sera mise en exécution dès sa publication dans le bulletin officiel et s’étendra jusqu’au 31 décembre 2017.

Elle devrait permettre au gouvernement marocain de limiter les arrivées de blé à bas prix sur un marché domestique, liées à l’accumulation des stocks mondiaux.

Ce faisant, l’exécutif espère ainsi contenir la baisse des prix de la denrée sur le marché local qui devrait être approvisionné en 2017, par une récolte record de 4,94 de millions de blé tendre à la faveur de pluies abondantes, selon les projections du ministère marocain de l’Agriculture.

Pour rappel, le droit d’importation de 30 % sur le blé, avait été instauré par le gouvernement marocain afin de favoriser les importations de la céréale et limiter la hausse des prix de la denrée en raison de la sécheresse qui a frappé le royaume chérifien l’année dernière. D’après les données du Département américain pour l’agriculture (USDA), cet épisode climatique a réduit la production de blé tendre à 1,86 million de tonnes en 2016/2017, contre 5,6 millions de tonnes, lors de la saison 2015/2016.

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède