La Pologne classe l’Algérie parmi les pays prioritaires pour le partenariat dans l’agroalimentaire

gaz algérien

« La Pologne, après 11 ans à sillonner le monde, notamment dans le cadre du Programme Saveurs de l’Europe, a inscrit l’Algérie parmi les cinq pays prioritaires pour le partenariat dans le domaine agroalimentaire ».

Les propos sont du président de l’Association des bouchers et des charcutiers de la République de Pologne, Piotr Zieman, lors de la rencontre algéro-polonaise « les opportunités de la coopération algéro-polonaise dans le secteur agro-alimentaire », qui s’est déroulée hier après-midi au Hilton Hôtel.

L’événement se tient, faut-il le rappeler, en marge du Djazagro, se déroulant du 10 au 13 avril, à la Safex, où la Pologne tient un des stands les plus importants.

L’interlocuteur, expliquant l’appellation de Saveurs de l’Europe dont a été gratifiée la Pologne, a tenu à souligner qu’« il faut avoir les cinq critères choisis par l’UE, à savoir, la sécurité alimentaire, la qualité des aliments, la technologie des lignes de production agro-alimentaires les plus modernes dans le monde, la saveur, et la tradition culinaire, à l’instar des Français et des Italiens », en faisant également savoir que « ce Programme a vu la participation de l’Association qu’il dirige, mais aussi l’Association nationale des groupements de producteurs de fruits et légumes, l’Association polonaise des producteurs de bovins de boucherie et l’Association des producteurs de fruits polonais ».

Pour sa part, Jaroslaw Jaroszewicz, Secrétaire auprès du Service de la promotion du commerce et des investissements à l’Ambassade de Pologne en Algérie, a tenu à ajouter que « ce Programme a été élaboré dans le cadre de la Politique Agricole Commune et a co-financé par l’UE et les organismes polonais, tels que le Fonds de promotion de la viande de bœuf, et le Fonds de promotion des fruits et légumes ».

GMI BS

Enfin, Mr Jaroszewicz, qui à l’origine de cette rencontre, a indiqué que « 80% de nos exportations agro-alimentaires sont destinées à l’Union européenne (UE), et nous concurrençons même l’Allemagne dans son propre pays ».

Bessa, Résidence la Pinède