AccueilActualitéNationalLe FMI soutient l'Algérie dans sa crise

Le FMI soutient l’Algérie dans sa crise

- Advertisement -

Le Ministre de l’Industrie et des Mines, Monsieur Abdesselam BOUCHOUAREB, a reçu, ce mercredi en audience au siège du ministère, le Chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) en Algérie, Monsieur Jean François Dauphin.

L’audience a permis, selon le ministère de l’industrie et des mines, de passer en revue les réformes législatives initiées par le secteur lors des derniers mois dont les nouveaux textes promulgués relatifs à l’investissement, à la PME et à la compétitivité industrielle dont les lois relatives à la normalisation et à la métrologie.

The graduate Fair

Abdesselem Bouchaoureb a souligné à cette occasion l’importance des changements introduits dans le sens de l’allègement des procédures, des délais et des coûts, la finalisation des textes d’application pour l’ensemble des lois promulguées, les mesures introduites pour la création d’un marché du foncier, les effets de l’approche d’import-substitution et sa relation avec la politique de développement des filières industrielle set de la diversification économique en général, les avancés en matière de réorganisation du secteur public avant d’aborder les projets structurants réceptionnés ou en phase de l’être.

Le Ministre de l’Industrie et des Mines a également partagé quelques indicateurs enregistrés en 2016 ainsi que les étapes à venir en matière de réformes législatives.

De son côté, le Chef de mission du FMI pour l’Algérie, tout en soulignant suivre « avec beaucoup d’intérêt les chantiers législatifs et les projets initiés », a salué l’aboutissement de toutes ces réformes.

« Je salue le travail législatif mené par le secteur » a souligné M. Jean François Dauphin  qui souligne que « des réformes complémentaires sont nécessaires car il faut agir sur plusieurs fronts simultanément ».

Jean François Dauphin a, par ailleurs, déclaré à la sortie de l’audience qu’il recommandait de « mettre en œuvre une masse critique de réformes qui permet d’avancer sur plusieurs fronts que cela soit pour l’amélioration du climat des affaires, les simplifications administratives, l’économie numérique, l’amélioration de l’accès au financement, l’amélioration des conditions de concurrence, de transparence dans le fonctionnement des marchés, l’amélioration du fonctionnement du marché du travail ainsi que l’adéquation entre les formations et les besoins des entreprises. »

La délégation du FMI est en Algérie dans le cadre des visites annuelles menées dans les états membres du fonds pendant lesquelles une évaluation de la situation économique et financière est faite et des mesures sont recommandées pour promouvoir la croissance et la stabilité économique, indique le ministère de l’industrie et des mines dans un communiqué.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine