L’exploitation du gisement de fer de Gara Djbilet prévue en 2022

 « La concrétisation du projet de développement du gisement de minerai de fer de Gara Djbilet à Tindouf est un élément d’intégration locale, régionale et nationale dont l’ambition est de générer une vraie valeur ajoutée et stimuler de nouveaux bassins d’emplois. Nos premières estimations font ressortir un potentiel de création de 4800 emplois directs et 14 500 indirects aussi bien au niveau de la mine, des installations industrielles, des annexes que des infrastructures ».

C’est avec ces propos que s’est exprimé aujourd’hui le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb sur ce projet lors de la signature d’un Contrat et d’un Protocole d’accord entre les sociétés FERAAL et SINOSTEEL Equipement & Engineering Company pour la réalisation des études de préfaisabilité et de faisabilité préalables aux investissements.

Le ministre ainsité sur le respect des délais et la qualité des études. « Ces études sont une phase cruciale ; une phase déterminante pour l’avenir de ce projet. Une partie du destin de ce projet se dessinera dans vos recommandations. De votre engagement dépendra également la poursuite de notre collaboration », a déclaré le ministre.

En fait, le contrat couvre la réalisation par SINOSTEEL, en 2017, de l’étude de préfaisabilité complète examinant l’ensemble des aspects de la mise en exploitation du gisement afin de définir le projet permettant le meilleur compromis entre Les investissements nécessaires pour l’extraction, le traitement et le transport du minerai jusqu’à sa livraison aux clients et les usines sidérurgiques nationales ou à l’exportation.

Par ailleurs, et selon MBouchouareb, les investissements à prévoir, pour la réalisation des infrastructures et pour assurer la disponibilité de l’ensemble des utilités dans la région; Enfin, l’impact économique, environnemental et social de ces investissements et de l’exploitation. Le Protocole d’accord permet, pour sa part, d’asseoir le cadre de collaboration entre les deux parties pour assurer les intérêts de l’Algérie dans les phases suivantes menant à la mise en exploitation du gisement de Gara Djebilet.

Le contrat inclut également la réalisation par des centres de recherche en Chine des essais de déphosphoration et d’enrichissement sur quatre procédés distincts.

« Cela nous mènera, en 2018, à la réalisation en Algérie d’une usine pilote permettant de démontrer la fiabilité du procédé de traitement retenu et de déterminer tous les paramètres de fonctionnement, base de l’étude de faisabilité bancable (BFS) et du projet d’exploitation industrielle du minerai de Gara Djebilet », précisera le ministre.

« L’Algérie est déjà un leader de l’industrie sidérurgique et métallurgique dans la région arabe. Nous voulons le devenir à l’échelle continentale en s’inscrivant dans toutes les phases de la production des métaux et du minerai. Nous ambitionnons de nous imposer comme un producteur de minerai de fer ayant une plate‑forme de production et de croissance véritablement de taille internationale », ajoutera M.Bouchouareb. L’exploitation du gisement de fer de Gara Djbilet est prévue  à l’horizon 2021-2022

MDI Alger