Le Canada, principal fournisseur de l’Algérie en blé dur

céréales subventionnées

Les exportations algériennes restent insignifiantes en matière de céréaliculture avec l’exportation de 11 tonnes de blé dur en 2015 vers le Canada et 0,3 tonnes en 2016 vers l’Emirats Arabes Unis (180,84 USD), selon l’Observatoire nationales des filières agricoles et agro-alimentaires (Onfaa).

Selon cette source, le bilan du commerce extérieur algérien des céréales pour 2016 fait ressortir qu’en blé dur, le principal fournisseur de l’Algérie ces deux dernières années est le Canada avec 1 082 687 tonnes en 2016 contre 770 230 t en 2015. Suivi par le Mexique soit 556 538 t en 2016 contre 598 443 t en 2015 (soit une diminution de 7%).

En blé tendre, c’est la France qui est le premier fournisseur de l’Algérie avec 3,8 millions de tonnes en 2016 et 3,9 en 2015, suivi de l’Allemagne (558 261 tonnes en 2016 et 975 787 tonnes en 2015).

Pour l’orge, le principal fournisseur de l’Algérie est la Grande Bretagne (265 838 tonnes en 2016) et la Fédération de Russie (233 265 tonnes en 2015).

Concernant le maïs l’Argentine est le principal fournisseur de l’Algérie en maïs ces deux dernières années avec respectivement 2,7 millions de tonnes en 2015 et 2,5 millions de tonne en 2016, toujours selon la même source.

En conclusion, l’Onfaa estime que la courbe d’évolution des importations algériennes des céréales ces cinq dernières années continue à être croissante pour atteindre son maximum en 2015 avec 13,72 millions de tonnes avec une baisse de 3,3 % en 2016 (soit 13,22 millions de tonnes).

« La facture d’importation des céréales algérienne a baissé en raison de la baisse des cours mondiaux ainsi que la bonne récolte mondiale. En effet, le prix moyen à l’importation par l’Algérie du blé dur a reculé à 306 dollars/tonne en 2016 contre 452 dollars/tonne sur la même période de l’année 2015, soit une baisse de 32,3% », indique-t-on.

Même tendance pour le blé tendre qui est passé à 192 dollars/t contre 245 dollars/t (-21,6%), tandis que le maïs a chuté à 186 dollars/t contre 200 dollars/t (-7%). L’Onfaa tient à préciser que la FAO a indiqué que l’année 2016 avait été marquée par une baisse constante des prix des céréales, qui ont chuté de 9,6% depuis 2015 et de 39% par rapport à leur niveau record enregistré en 2011.

MDI Alger