HomeLa uneSIAG 2017 : La sécurité alimentaire, un défi à relever

SIAG 2017 : La sécurité alimentaire, un défi à relever

La 5ème édition du SIAG, Salon International de l’Industrie Agroalimentaire a ouvert ses portes aujourd’hui jeudi au niveau du Centre de Conventions d’Oran « Mohamed Ben Ahmed ». L’événement organisé par l’agence Expoline et qui se tient du 02 au 05 mars 2017 a été inauguré par  le Wali d’Oran Abdelghani Zaalane qui a déclaré au cours de son allocution que les industries agroalimentaires renforceront notre indépendance alimentaire vis-à vis des importations, elles sont génératrices de richesse et d’emplois ».

Le haut responsable a ajouté qu’au vu de la participation plus importante des producteurs nationaux au salon de cette année, on constate que le secteur est en train de se développer », en notant que « les producteurs ayant participé à la dernière édition sont revenus avec de nouveaux produits en améliorant un peu plus leur qualité » estimant que « la qualité est ce que recherchent les citoyens » chose qui semble être assimilée vu la concurrence et les exigences de la compétitivité.

Mr Zaalane  est revenu sur l’investissement en soutenant que « le gouvernement a mis en place toute une procédure de facilitations administratives pour encourager les investisseurs nationaux et une batterie de mesures et d’avantages ayant trait à la fiscalité et au foncier pour que le capital sert à assurer les équipements et autres matières premières et que l’investisseur ne soit pas affaibli par les charges ». L’intervenant a révélé qu’ « à Oran qui est une ville très attractive, les demandes d’investissements dépassent l’offre disponible en assiettes foncières ». En indiquant que « la Wilaya d’Oran abrite des pôles industriels importants et spécialisés versés dans divers industries tels la pétrochimie, l’aciérie, la mécanique etc ».

A cet effet, il a fait savoir que ses services ont aménagé « 17 mini-zones d’activités pour regrouper les secteurs. Nous avons distribué les contrats de concession  mais il faut savoir que les dossiers doivent être minutieusement étudiés et cela peut prendre un peu de temps et certes le temps est notre grand problème ».En expliquant que « certains dossiers sont réorientés car nous mettons l’accent sur les filières stratégiques ».

A souligner que plus de 350 exposants, dans toutes les filières agroalimentaires, sont présents  à ce rendez-vous afin de promouvoir ce secteur stratégique, particulièrement en cette période, marquée par la chute des cours des hydrocarbures et par cette volonté des pouvoirs publics d’encourager la production nationale et limiter la facture d’importation à travers la diversification économique.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine