HomeEntreprises-ManagementL’ERENAV a réalisé 2.28 milliards de DA de Chiffre d’affaire en 2016

L’ERENAV a réalisé 2.28 milliards de DA de Chiffre d’affaire en 2016

« L’Entreprise de réparation navale (Erenav) a réalisé en 2016 un Chiffre d’affaires de l’ordre de 2,28 milliards de DA, en hausse de 13% par rapport à 2015. », a indiqué Mohammed Salah Tabti, sous-directeur commercial et marketing au sein de cette société, relevant du Groupe de transport maritime Gatma, lors du programme des conférences au Salon « Algeria Infrastructure 2017 ».  « La même tendance haussière est à relever durant les 5 derniers exercices. », a-t-il ajouté. « Une évolution qui est, poursuit-il, du au fait que l’Erenav, bien que créée en 1987, ait hérité d’un savoir-faire en matière de réparation navale des ex ‘‘ Ateliers Terrin ’’, datant de 1875, qui lui a permis d’assurer convenablement  le  soutien technique  aux  armateurs nationaux  et  des prestations au  profit des navires  étrangers accostés aux ports algériens. ».

Parmi les activités de l’Erenav, Tabti a cité, « les travaux de réparation à sec des navires, pour les arrêts techniques ; les courtes durées effectuées sur des navires à flot, dans le cadre des travaux d’escales, et les travaux terrestres, notamment la réparation des conteneurs. « Pour la mise à sec des navires, précise-t-il, Erenav dispose d’un dock flottant de 15 000 tonnes à Bejaïa, deux cales sèches à Alger, et une cale de halage de trois berceaux à Oran. ».

Faisant le bilan, le conférencier a mis en relief qu’« en 2016, Erenav a effectué 650 interventions (navales et terrestres) dont 70 Arrêts techniques qui ont touché les unités de la marine nationale, les car-ferries, les remorqueurs, les engins de travaux maritimes et les barges d’avitaillement. », s’appuyant en cela sur « ses effectifs, estimés à 1050 personnes dont 715 affectés à la production, et dont 65% du global capitalisent 14 ans d’expérience. », a-t-il tenu à préciser.

A souligner qu’Erenav dispose de trois chantiers navals, à Alger, Oran et Béjaia, et de deux antennes, à Skikda et Arzew. En perspective, des acquisitions de dock flottant à Alger et Oran, respectivement d’une capacité de  mise  à sec de 8 000 et 2000 tonnes, ainsi que des extensions de quai à Béjaia, ont été retenues dans le cadre de modernisation des trois chantiers, dont les études ont atteint des taux divers d’avancement.

Partenariat gagnant-gagnant

Depuis 2001, Erenav est partenaire avec le Suisse ABB-turbocompresseur, leader mondial de la suralimentation des moteurs à combustion (gaz et Diesel), d’une capacité supérieure à 800 chevaux. « Un autre partenariat est en maturation avancée avec ABB-Marine & Ports, en vue de développer un pôle de coopération dans les domaines de l’électricité et de l’automation. », selon toujours notre source.

ERENAV ABB

Dans ce cadre, Olivier Armand, responsable des ventes aux utilisateurs finaux à ABB, a affirmé que « le partenariat a été plus axé sur le transfert technologique, notamment la formation du personnel d’Erenav, les mécaniciens de l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (Entmv), et les futures officiers de l’Ecole nationale supérieure maritime de Bou-Ismail. », en faisant également savoir que « nous ne sommes pas liés par le 51/49, mais plutôt par la transmission vers Erenav, de notre technologie, sans cesse tournée vers l’augmentation de la puissance volumique et du degré de dépollution des moteurs. ».

« Il faut savoir, conclut-il, que les éléments d’Erenav peuvent désormais intervenir avec succès sur n’importe quel moteur de bateau. »

Par ailleurs, une joint-venture a été établie entre erenav et le chantier naval portugais West-Sea, dans le cadre du 51/49. Dénommée Chantier naval d’Arzew (Cna), elle est implantée au niveau du port d’Arzew et sera spécialisée dans la construction et la réparation navale.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine