L’Eco du jour : Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie algérienne rapportés par la presse

l'eco du jour
 
Usine Peugeot en Algérie : le constructeur attend la réponse du gouvernement

Le premier responsable de la Zone Afrique et Moyen-Orient du groupe PSA, Jean-Christophe Quémard, a renouvelé la volonté de Peugeot à accompagner la démarche du gouvernement algérien visant à développer une industrie automobile locale, écrit le Soir d’Algérie ce matin.
C’était à l’occasion de la présentation de la nouvelle Peugeot 301 à Marrakech au Maroc et qui a subi de substantielles transformations en vue de la moderniser et d’améliorer sa qualité et sa fiabilité. Selon le Soir, le responsable de la zone a informé la forte délégation de journalistes algériens que «le groupe PSA reste dans l’attente de la décision des autorités locales.» Il précisera d’emblée que «nous avons tout entrepris pour répondre parfaitement à toutes les exigences des autorités telles que stipulées dans le cahier des charges concernant l’investissement industriel dans l’automobile.» Il ajoutera aussi que des visites sont prévues au cours des prochaines semaines pour finaliser les derniers préparatifs au lancement du projet.
Il rappellera par ailleurs que «la phase de préparation et de négociations a duré deux années, durant lesquelles nous avons bien travaillé avec les services du ministère de l’Industrie et avons apporté les réponses idoines à l’ensemble des exigences du cahier des charges et des attentes des autorités, et je peux vous affirmer que pour l’heure, aucune condition ne demeure en suspens. Actuellement, nous attendons le feu vert du gouvernement algérien pour entamer la phase réalisation de l’usine.»

Le CPA finance Sovac à hauteur de 5 milliards de dinars

Le groupe automobile Sovac production a procédé hier à la signature d’une convention pour le financement et l’exploitation de son projet d’investissement à Relizane avec la banque Crédit populaire d’Algérie (CPA) d’un montant de 5 milliards de dinars dans une première étape, rapporte vos journaux ce matin.
Ainsi, le CPA prend le soin de financer le projet de montage et fabrication de véhicule de tourisme qui sera réalisé en partenariat avec le constructeur automobile allemand Volkswagen dans la wilaya de Relizane, écrit El Watan qui rappelle que la réalisation du projet en question prendra fin d’ici 2022, ou il atteindra une capacité de production de 100 000 véhicules. Selon Omar Boudieb, PDG de CPA « le financement qui sera accordé sur une période de 7ans connaitra le déblocage d’une première somme de 5 milliards de dinars pour le financement de la première étape qui est de l’ordre de 6,5 milliards de dinars».
Le crédit qui sera accordé sur une durée de 7 ans avec un taux d’intérêt de 5,75%, ne touchera pas que l’investissement, mais « prendra en charge le financement de l’exploitation de l’entreprise Sovac afin de lui permettre de supporter les premières charges au lancement » a souligné Omar Boudieb à cette occasion.
Pour Mourad Oulmi, directeur général de Sovac production, le choix du CPA pour ce financement «est un choix stratégique basé sur la qualité de service qu’offre cette banque publique », la preuve est que la banque nous a offert « un package global pour la réalisation de ce projet » a-t-il ajouté.

OMC: entrée en vigueur de l’accord de facilitation des échanges

Un accord douanier historique, le premier depuis le lancement de l’OMC en 1995, est entré en vigueur mercredi, a annoncé le directeur général de l’institution Roberto Azevedo, qui s’est dit par ailleurs confiant sur l’avenir des échanges commerciaux malgré le protectionnisme prôné par la nouvelle administration américaine.
« C’est fantastique. Les estimations montrent que la mise en œuvre complète de l’accord pourrait réduire en moyenne les coûts des échanges commerciaux de 14,3% à l’échelle mondiale », a indiqué à la presse le directeur de l’Organisation mondiale du commerce.
Cet accord douanier appelé accord sur la facilitation des échanges (TFA) a été conclu fin 2013 à Bali (Indonésie) lors de la conférence ministérielle de l’OMC, mais 110 ratifications étaient nécessaires pour qu’il entre en vigueur, écrit l’APS ce matin.
« Ce matin, j’ai reçu la ratification du Rwanda, d’Oman, du Tchad et de Jordanie, ce qui porte à 112 les ratifications », a expliqué M. Azevedo.
Cet accord vise à faciliter les échanges en réduisant les formalités administratives à la frontière (via notamment la simplification des documents requis, la modernisation des procédures et l’harmonisation des prescriptions douanières).

Axa affiche un bénéfice net annuel de 5,83 milliards d’euros

L’assureur français AXA a dégagé un bénéfice net en hausse de 4% à 5,83 milliards d’euros en 2016, soutenu par les activités vie, épargne, retraite et dommages, écrit Boursorama.
Ce résultat apparaît conforme aux attentes des analystes, selon un consensus établi par le fournisseur de données Factset.
Pour la première fois, le chiffre d’affaires d’Axa, deuxième assureur européen derrière l’allemand Allianz, a franchi la barre des 100 milliards d’euros (100,2 milliards d’euros), augmentant de 2%.
Le résultat opérationnel, qui reflète la performance du groupe sur sa seule activité, est ressorti également en progression de 3% à 5,69 milliards d’euros.
Fort de ces résultats, poursuit le site économique, l’assureur entend proposer un dividende de 1,16 euro par action, soit une croissance de 5% par rapport à 2015.
« Ces résultats constituent une première preuve de la pertinence des orientations que nous avons présentées le 21 juin 2016 dans le cadre de notre nouveau plan stratégique Ambition 2020 », a déclaré jeudi Gérald Harlin, directeur financier du groupe, lors d’une conférence téléphonique.
Dans le détail, les revenus du segment Vie, épargne, retraite ont progressé de 2% à 60,3 milliards d’euros, bénéficiant notamment de la croissance de l’activité sur les marchés émergents particulièrement en Chine et à Hong Kong.