Lancement d’un appel d’offres national pour la réalisation d’une enquête sur les TIC auprès des ménages

l’Algérie et le Soudan

Le Ministère de la Poste et des technologies de l’information et de la communication (MPTIC) compte réaliser bientôt une enquête sur les TIC auprès des ménages pour son compte. D’ailleurs le ministère lance un avis d’appel d’offres National ouvert avec exigences de capacités minimales pour la réalisation de cette enquête.

Les entreprises soumissionnaires doivent répondre aux différents critères d’éligibilités. Elles doivent être spécialisés dans les enquêtes statistiques et ayant réalisé au moins deux (02) enquêtes statistiques, dûment justifiés par des attestations de bonne exécution.

Pour rappel, le ministère avait lancé, il y a quelques mois un appel d’offre pour le développement et mise en service d’un système d’information statistique et géographique pour son compte également.

Ces initiatives entrent dans le cadre du plan d’action du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication qui vise à moderniser, adapter et généraliser les infrastructures de télécommunications pour promouvoir l’utilisation des TIC et favoriser l’insertion de la société dans une économie fondée sur la connaissance et le savoir.

Les responsables du secteur affirment en outre que la stratégie nationale pour le haut et très haut débit sera poursuivi afin de connecter, par fibre optique, toutes les communes et agglomérations de plus de 1000 habitants pour le nord du pays et les agglomérations de plus de 500 habitants pour le sud. Il est prévu, également, des programmes de raccordement des zones industrielles, des établissements d’éducation, de formation et de santé, ainsi que 2000 annexes des communes, à travers le territoire national.

 Selon le ministère, et s’agissant de la généralisation de l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication, une attention particulière sera accordée au développement des services TIC en direction des citoyens et des entreprises favorisant, ainsi, l’émergence d’applications locales qui contribueront au développement d’une économie numérique et à l’édification de la société de l’information et du savoir et partant, la mise à niveau requise de la sphère productive nationale pour la hisser au niveau des standards internationaux .