TIC : L’Algérie s’apprête à étendre son réseau vers l’ Afrique

La ministre de la Poste et des technologies de l’information et des communications, Mme Imane Houda Feraoun,  lors de son passage ce dimanche, à l’émission « L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne », a considéré que «le moyen de rentabiliser le secteur des TIC, consiste à faciliter son extension vers les pays d’Afrique, tout en indiquant que les télécommunications sont appelés à devenir un secteur des plus importants dans les deux ou trois décennies à venir».

L’Algérie dispose actuellement de l’un des plus importants réseaux des télécommunications du continent Africain, après ceux du Nigéria et de l’Egypte, elle ambitionne de l’étendre aux pays du centre de l’Afrique, un projet qui sera discuté demain, lors de la Conférence d’Alger sur la gouvernance de l’Internet.

Mme Imène Houda Feraoun a rappelé que «sur les quelque 1,2 milliards d’habitants du continent, moins de 300 millions, sont connectés, et faciliter l’introduction des technologies de l’information dans les foyers Africains représente, est un acte politique, autant qu’économique ».

La ministre a estimé que «continuer à développer le réseau des TIC dans le pays  coûte énormément cher, d’où l’idée de le déployer vers le cœur de l’Afrique et de permettre au plus grand nombre de ses habitants d’avoir accès à la bande passante et à une couverture satellitaire à prix réduit, avec en contrepartie, des incidences économiques certaines pour l’Algérie».

Dans le même sillage, la ministre, a signalé que dans « un premier stade, ce sera au groupe d’Algérie Télécom, avec toutes ses filiales,  qu’échoira la mission de pénétrer le marché Africain, suivi en cela par tous les opérateurs qui voudraient le suivre sur cette voie». Tout en annonçant que « dans les quelques semaines à venir, plusieurs appels d’offre vont être lancés dans les pays mitoyens, au Mali, au Niger et au Tchad, pour y déployer la fibre optique, assurant que si des sociétés Algériennes veulent s’investir dans cette entreprise, on les aidera ».

Par ailleurs, la Mme Feraoun a fait état de la constitution, demain à Alger, d’un  Comité de suivi de la liaison transsaharienne de fibre optique, en précisant que «la première extension de cette dernière va être réalisée avec le Mali, à partir de la localité d’In Guezzam», tout en annonçant qu’ «un mémorandum va, incessamment, être signé entre l’Algérie et le Mali, pour inaugurer des voies commerciales entre Algérie télécom satellite (ATS) visant à fournir un service satellitaire aux zones enclavées de ce pays».

MDI School