Chelghoum veut récupérer le foncier agricole attribué mais non exploité

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum, a mis l’accent, lundi à Ouargla, sur la nécessité d’achever l’opération, en cours, d’assainissement du foncier agricole à travers le pays.

« Il appartient d’achever l’opération d’assainissement du foncier agricole, en cours à travers les wilayas du pays, en vue de récupérer tout le foncier attribué dans le cadre de la concession agricole et non exploité », a affirmé le ministre lors de la visite du complexe avicole Tidjania, dans la commune d’Ain-El-Beida, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya d’Ouargla.

M.Chelghoum a indiqué, à cet égard, que cette opération d’assainissement du foncier agricole revêt un intérêt « particulier » et qu’il y a lieu de « finaliser, sans perdre de temps avec des investisseurs aventuristes », rapporte l’Aps.

Il a appelé, dans le même cadre, à mettre à la disposition des opérateurs agricoles tous les moyens de soutien et leur accompagnement, notamment ceux investissant dans les régions du Sud et des Hauts plateaux, en vue de développer les filières agricoles stratégiques, telles que la céréaliculture et les maraîchages, dans le sillage des grandes lignes de développement retenues par l’Etat pour l’impulsion et la diversification de l’économie nationale.

Outre l’inspection de ce complexe avicole privé, occupant une surface de 7 hectares, le ministre s’est enquis d’un périmètre pastoral dans la zone de Bekrat où il a écouté des doléances de chameliers, liées notamment au manque de fourrages, avant d’appeler à la prise en charge des préoccupations de cette catégorie d’éleveurs.

Il s’est enquis aussi d’une étude concernant l’élevage et les zones pastorales sahariennes, supervisée par le Commissariat au développement de l’agronomie en régions saharienne (CADRS, Ouargla) et portant sur l’amélioration des conditions d’élevage à travers neuf wilayas sahariennes et 17 communes semi-sahariennes (steppiques).

M.Chelghoum a, par ailleurs, suivi un exposé sur les projets de la Conservation des forêts de la wilaya d’Ouargla, avant  de visiter le complexe aquacole privé « Dunes », localisé dans la commune de Hassi-Benabadallah, dans la périphérie d’Ouargla.

Opérationnelle depuis 2004, cette ferme aquacole, d’un financement de plus de 454 millions DA, offre une production annuelle de près de 1.000 tonnes de poissons d’eau douce, notamment le poisson chat et le tilapia du Nil.

Le ministre a mis à profit cette visite pour s’enquérir des activités aquacoles menées dans le Sud, à travers une présentation faite par la direction de la Pêche et des ressources halieutiques d’Ouargla, qui couvre les wilayas d’Ouargla Laghouat, Biskra, El-Oued, Illizi et Ghardaïa.

Le secteur de la Pêche recense près de 32 projets en voie de lancement, versés notamment dans l’élevage aquacole en eau douce, de la crevette et des algues aquatiques, a-t-on fait savoir.