L’Italie lance un fonds de 200 millions d’euros pour réduire les flux des migrants clandestins africains

migrants clandestins africains

Le ministre des Affaires étrangères italien, Angelino Alfano (photo), a annoncé le 30 janvier que le son pays va lancer un fonds doté de 200 millions d’euros destiné à lutter contre la traite des êtres humains en Méditerranée et à réduire l’immigration clandestine en provenance d’Afrique.

«200 millions d’euros seront consacrés à la coopération dans la lutte contre l’immigration clandestine et la traite des êtres humains », a-t-il déclaré dans un dans un communiqué, indiquant que ce fonds vise à «renforcer la stabilité et la sécurité en Italie et en Europe».

Selon RFI, la moitié des fonds seront destinés à deux pays par lesquels transitent des migrants africains : la Tunisie et le Niger. L’autre moitié devrait être répartie entre une dizaine de pays, y compris celui d’où sont originaires la plupart des demandeurs d’asile africains, l’Erythrée.

Les autorités italiennes n’ont pas précisé si l’argent servira à s’attaquer aux causes de l’émigration. Elles assurent qu’il s’agira de coopération et d’aide humanitaire, quoique Rome parle aussi de financer les rapatriements volontaires depuis les pays de transit jusqu’aux pays d’origine.

MDI Alger

Ecofin

 

Bessa, Résidence la Pinède