Afreximbank prévoit de décaisser 90 milliards $ d’ici 2021 pour soutenir le commerce africain

Afreximbank

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a annoncé, dans un communiqué publié le 19 janvier, le lancement d’un nouveau plan quinquennal 2017-2021 sous lequel l’institution financière prévoit de décaisser plus de 90 milliards de dollars pour soutenir le commerce africain.

Baptisé «Impact 2021: L’Afrique Transformée», ce plan établit quatre piliers stratégiques pour orienter l’intervention de la banque, à savoir le commerce Intra-africain; l’industrialisation et le développement des exportations, le leadership dans le financement du commerce; et enfin, la solidité et les performances financières.

Sous le pilier stratégique du commerce intra-africain, Afreximbank s’engagera activement dans la promotion et le financement de ce segment, à travers les trois axes suivants: « Créer, Connecter et Livrer ». La philosophie derrière cette stratégie consiste à développer les capacités industrielles destinées à l’export, et des chaînes d’approvisionnement, local et continental, en vue de faciliter la circulation des biens et services à travers les frontières africaines.

Le pilier «Industrialisation et développement des exportations» s’articule autour des trois thèmes suivants: Catalyser, Produire et Échanger. Dans ce cadre, Afreximbank interviendra en réduisant les barrières à l’industrialisation pour faciliter la production d’exportations à forte valeur ajoutée. L’action de la banque portera principalement sur le développement de l’industrie agroalimentaire, des industries légères et du secteur des services.

Sous le pilier «Leadership dans le financement du Commerce», Afreximbank entend élargir son offre de en vue de combler le déficit de financement causé par le repli des activités des banques internationales en Afrique.

Fondée en octobre 1993, Afreximbank est une institution multilatérale dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Depuis le démarrage de ses activités en 1994, la banque basée au Caire a décaissé plus de 41 milliards de dollars de facilités de crédit aux établissements financiers et aux entreprises originaires de ses pays membres.

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède