Selon le DG de GRT gaz : Le gaz algérien n’arrive plus à Fos-sur-Mer

Le Directeur général de l’opérateur français GRTgaz (filiale d’Engie), Thierry Trouvé, « le Sud-Est de la France connaît une situation assez préoccupante causée par le quasi-arrêt des livraisons de gaz depuis l’Algérie ».

« Les livraisons au terminal de Fos-sur-Mer (près de Marseille) étaient d’environ 40 gigawatt-heure par jour, alors que la demande est de 70 GWh par jour durant cette période de l’année » a déclaré aujourd’hui M.Trouvé, lors d’une conférence de presse sur la consommation de gaz en France, qui précise que de « nombreux bateaux de gaz naturel liquéfié auraient été annulés suite à des problèmes de production en Algérie qui reste l’un des principaux fournisseurs de la France ».

Pourtant, selon des informations rapportées par Reuters, le 04 mai 2016, citant un haut responsable du secteur, les exportations algériennes de gaz vers l’Europe devraient connaître une croissance de 15%. Le volume des livraisons devrait ainsi être porté à 50 milliards de mètres cubes de gaz en 2016, selon la même source.

Dans ce contexte, plusieurs contrats de livraison avec des pays comme l’Espagne, la France ou l’Italie arrivent à leur terme durant la période 2019-2021.

Pour 2017, L’Algérie devrait produire plus de 9 milliards de mètres cubes supplémentaires de gaz, lorsque trois projets en attente dans le Sud-Ouest seront à flot, toujours selon Reuters.

MDI Alger

D’après la Sonatrach, la production de gaz devrait atteindre 141,3 milliards de mètres cubes en 2017, 143,9 milliards de mètres cubes en 2018, 150 milliards de mètres cubes en 2019 et 165 milliards de mètres cubes en 2020.

Bessa, Résidence la Pinède