L’Inde se positionne en Afrique en ce début 2017, avec des investissements et des appuis de 622 millions $ déjà annoncés

Inde Afrique

Depuis le début 2017, l’Afrique a déjà reçu pour près de 622 millions $ des promesses d’investissements privés et d’appuis publics en provenance de l’Inde.

La dernière annonce en date est celle du prêt de 286 millions $ qui sera accordé à la Zambie, pour financier le désengorgement de Lusaka. Le projet devrait ainsi contribuer à transformer la capitale zambienne, avec à la clé la création de 10 000 emplois directs.

Bien avant cela, on apprenait le 2 janvier 2017, que le groupe Exim Bank India avait décidé d’accorder un prêt de 87 millions $ pour l’amélioration du transport urbain dans la ville d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Toujours sur le plan public, le gouvernement indien accordera un prêt de 100 millions $ au Kenya pour booster son secteur agricole.

Du côté du secteur privé, la nouvelle est venu de la firme Aaviskaar Venture Management Services (AVMS), qui a annoncé vouloir mobiliser entre 100 et 150 millions $, qui seront destinés à des investissements en Afrique. Cela fait en tout 622 millions $ de promesses d’investissements déjà annoncés en provenance de l’Inde.

Avec les changements qui interviennent chez les partenaires traditionnels des pays africains, notamment l’élection d’un président américain qui affiche chaque jour un peu plus son conservatisme, la montée des poussées isolationnistes en Occident et une baisse des appuis au développement, ces annonces ont de quoi réjouir une région africaine toujours en quête de ressources pour couvrir son gap infrastructurel.

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède