HomeénergieSonatrach signe deux contrats dans l'activité Aval avec Reunidas et Foster...

Sonatrach signe deux contrats dans l’activité Aval avec Reunidas et Foster Wheeler

Sonatrach a procédé aujourd’hui, à la signature de deux contrats avec deux sociétés étrangères, la française Amec Foster Wheeler et l’espagnole Tecnicas Reunidas, dans le cadre de ses activités Aval (pétrochimie et raffinage).

La cérémonie s’est déroulée en présence du Président-directeur général de Sonatrach, Amine Mazouzi, du vice-président liquéfaction, raffinage et pétrochimie, Akli Rémini, pour la partie algérienne, et du Vice-président de Tecnicas Reunidas, Manuel Alabart Fernandez Cavada, du P-dg de Foster Wheeler France, Zuccaro Guiseppe, et l’ambassadeur d’Espagne en Algérie, Alejandro Polanco, représentants la partie étrangère.

Le premier projet avec les Espagnols a trait à l’Hydrocraquage du fuel et traitement des excédents de naphta de la raffinerie de Skikda, pour « les études d’Ingénierie de base et  Mission PMC pour le management et le suivi des étapes de construction ».

« Le contrat, d’une durée de 34 mois, a été attribué pour un montant de 15 503 416 Euros  et de 88 329 461  DA, après une consultation qui a vu la participation de 9 entreprises spécialisées en « Oil and Gas », et dont 3 ont été retenues, dont Foster Wheeler et Tecnip. », selon le P-dg Amine Mazzouzi.

Le haut responsable a également précisé que « dans le cadre de la valorisation du fuel oil et des excédents de Naphta issus de la raffinerie de Skikda, un programme de réalisation d’installations d’hydrocraquage et de reformage catalytique de ces sous-produits a été engagé par Sonatrach, qui s’ajoutent au projet de réalisation de trois raffineries à Biskra, Tiaret et Hassi-Messaoud ».

Il a, aussi, relevé que, « le lancement de la construction de l’usine est prévu pour le dernier trimestre 2017, pour 24 mois de réalisation. »

Pour sa part Rémini Akli, Vip Aval, a indiqué « la capacité de traitement  annuelle est de 4.6 millions tonnes de fuel oil et 4 millions tonnes d’excédents Naphta, et ce, pour atteindre une production annuelle de 3.2 millions tonnes de gasoil et 3.5 millions tonnes d’essences. ».

Poursuivant ses propos, il a signalé « l’acquisition et l’installation d’équipements pour la production de l’énergie électrique de 100 MWh permettant une totale autonomie de l’ensemble des installations existantes et futures de la Raffinerie de Skikda. ».

Projet MTBE-Arzew : 5 175 790 Euros

Le deuxième projet, « le premier dans le Plan de développement de la pétrochimie de l’activité Liquéfaction/Raffinage/Pétrochimie (LRP) de Sonatrach, dans le Plan Moyen Terme (PMT) 2016-2020. », selon Adjilia Said, Directeur du Pôle pétrochimie à Sonatrach, est relatif à « un contrat avec Amec Foster Wheeler France, retenu après un processus de pré-qualification de 5 sociétés, pour des prestations d’études d’engineering de base FEED et d’assistance à Sonatrach dans la sélection d’un entrepreneur EPC pour le Projet MethylTert-butyl Ether (MTBE)-Arzew.».

Le projet vise, selon notre interlocuteur, « la satisfaction de la demande de nos raffineries en MTBE et de mieux valoriser le méthanol et le butane produits par nos complexes. Le MTBE sert à augmenter l’indice d’octane de l’essence normale de 80% à 95%, ce qui permet une meilleure combustion et une réduction des émissions de gaz à effet de serre. », ajoutant que, « la consommation de ce produit avoisine les 200 000 tonnes/an et sa facture d’importation est de l’ordre de 160 à 180 millions de dollars/an. Celle-ci sera annulée avec l’entrée en production du projet. ».

En détails, « le projet consiste en la construction d’un complexe de production de MTBE de 200 kilos tonnes par an, sur la base, comme matières premières, de 75 000 tonnes/an  Méthanol (CP1Z) et de 150 000 Tonnes/an de butane (GP1Z). ».Évoquant le planning du projet, il a signalé que, « le délai de réalisation est de 48 mois, scindé en trois phases, dont 30 mois liés à la construction, qui sera entamée en juin 2018. Lors des pics de chantier, près de 4000 emplois seront créés, alors que pour la phase exploitation, il est attendu que le personnel sera de 250 emplois. ».

En perspective dans l’Aval Pétrolier, « il est envisagé la réhabilitation de l’unité Ethylène de Skikda, dont la signature pour le choix du Projet Management Construction (PMC) est prévue en janvier 2017. », conclut Adjilia.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine