Contrôle du commerce : Saisie de plus de 25 tonnes de produits carnés

produits carnés périmés

Le Ministère du Commerce annonce la saisie de 25,202 tonnes de produits carnés (viande hachée, merguez, pâté et cachir) d’une valeur de 9.727.446,58 DA et la proposition de fermeture de 231 locaux commerciaux.

Cette saisie a été effectuée grâce à une enquête lancée par le ministère au niveau national relative au contrôle de la conformité des produits carnés réalisée dans le cadre du programme d’action de l’année 2016. Dans ce cadre, les agents de contrôle ont effectué 20.067 interventions ayant touché 74 unités de fabrication, 19.334 détaillants et 659 transporteurs de ces produits.

 Ces interventions ont permis la constatation de 2.675 infractions et l’établissement de 2.511 procès-verbaux selon le ministère du Commerce. Les résultats du contrôle ont fait ressortir que la majeure partie des infractions ont été relevées principalement, au niveau de la vente au détail et au niveau des boucheries et concerne essentiellement, le non- respect des règles d’hygiène lors de la préparation et de la manipulation ainsi que les mauvaises conditions de conservation.

Au plan du contrôle analytique, 2.137 prélèvements ont été effectués aux fins d’analyses physicochimique et microbiologique. Les résultats se présentent comme suit : – Sur le plan microbiologique : 547 prélèvements ont été reconnus non conformes, sur les 1373 analysés, soit un taux de non-conformité de 40 %.

Par ailleurs et concernant la vérification de la conformité des volailles et œufs, l’enquête du ministère révèle que ses interventions ont permis la constatation de 2.175 infractions relatives aux non-respect des règles de la qualité et des pratiques commerciales et l’établissement de 2.093 Procès-verbaux ainsi que la proposition de fermeture de 120 locaux commerciaux.

Aussi, les services de contrôle ont procédé à la saisie de 31,66 tonnes de volailles et œufs d’une valeur de 9.598. 531,81 DA.

Selon le ministère les principales infractions constatées ont portées essentiellement sur le non-respect des règles d’hygiène: 1208 infractions soit: 56%;  le non-respect des conditions de conservation: 240 infractions soit 11%; la commercialisation de produits impropres à la consommation: 242 infractions soit 11%;  le non-respect de l’obligation du contrôle préalable: 139 infractions soit 6% ;  le défaut de l’obligation de l’information du consommateur : 128 infractions soit 5.5%; le défaut du registre de commerce: 49 infractions soit 2.5%; l’abattage clandestin: 50 infractions soit 2.5%;  la commercialisation de produits corrompus : 47 infractions soit 2% et le défaut de l’affichage des prix : 12 infractions soit 0.55%.

Bessa, Résidence la Pinède